Le secrétaire général communiste a défendu aujourd’hui que ce qu’il faut en termes de budget de l’Etat, ce sont « des réponses aux problèmes et non des dramatisations politiques », arguant que ces réponses « sont non seulement nécessaires mais aussi possibles ».

« Il faut des réponses aux problèmes et non des dramatisations politiques », a déclaré Jerónimo de Sousa, lors d’une intervention lors d’une session intitulée « Vieillir avec des droits. Foyer épidémique. Les réponses nécessaires », au Vitória Work Center à Lisbonne.

Le leader communiste a soutenu que les propositions que le parti a mises sur la table lors des négociations du budget de l’Etat pour 2022 (OE2022) « ne sont pas seulement nécessaires, elles sont possibles ».

Jerónimo de Sousa s’est également moqué des déclarations faites par « l’un de ces commentateurs avec une chaise fixe » pour illustrer l’impasse avec le gouvernement.

Le « service commentateur » a fait la « synthèse des synthèses » sur les options du Gouvernement et sur les « limites à ne pas dépasser ».

 » Qu’est-ce que c’était ? Déficit, dette et, dit-il aussi, lois du travail. Bref, cela a démontré que le gouvernement PS a un problème. Vous n’avez aucun doute sur la justesse de ces propositions [do PCP], mais il a fait des choix, il a fait des choix », a ajouté le membre du Comité central.

Le PCP refuse « toute pression », mais le leader communiste a adressé un message au gouvernement : « En attendant son vote en général, il est encore temps de trouver des réponses ».

Après avoir entendu plusieurs éléments du MURPI – Confédération nationale des retraités et personnes âgées retraités et Inter-réformateurs/CGTP-IN sur les difficultés économiques et financières rencontrées par les retraités, le secrétaire général du PCP a indiqué que le parti propose une rupture « avec l’idée que l’allongement de l’espérance de vie est une charge sociale insoutenable pour les deniers publics ».

L’amélioration des conditions de vie des retraités, a-t-il poursuivi, fait également partie du budget de l’Etat, mais l’exécutif socialiste « ne donnera pas le signe d’investissement dans la nécessaire restauration du pouvoir d’achat, de tous les retraités et retraités ayant des pensions supérieures à 658 euros ».

« La question n’est pas de savoir s’il y a un budget, mais plutôt de faire en sorte que ce budget et ce qu’il se traduit par des options au-delà donne un signal clair d’une voie qui réponde aux problèmes des travailleurs et des personnes », ainsi que pour  » la vie des retraités », a estimé Jerónimo de Sousa.

La proposition d’OE2022 présentée par le gouvernement, « une fois de plus », ne parvient pas à résoudre « les problèmes et l’injustice dans les retraites des travailleurs au chômage de longue durée, ni avec les travailleurs qui ont pris leur retraite avec de fortes baisses » des valeurs des retraites.

AFE // ACL

Contenu OE2022 : Le PCP exhorte le gouvernement à rechercher des réponses « possibles » plutôt que des « dramatisations politiques » qui apparaissent en premier dans Vision.