La position du ministère de l’Environnement, dans un communiqué transmis à Lusa, intervient le jour où le ministre de l’Environnement et de la Transition énergétique a défendu, dans un entretien avec TSF et Dinheiro Vivo, que la TVA sur l’électricité est une matière qui « naturellement », va être discutée dans le budget de l’État, notant que cette taxe est tombée à près de 85 % des contrats domestiques.

« En termes de budget de l’État, le ‘plafond’ en dessous duquel la TVA à taux réduit peut être modifiée ou non peut être discuté », a déclaré João Pedro Matos Fernandes, dans une interview à TSF et Dinheiro Vivo, publiée aujourd’hui.

Cet après-midi, dans une note à Lusa, le ministère dirigé par Matos Fernandes a déclaré que, « pour éviter tout doute sur les déclarations du ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat, dans l’interview TSF/Dinheiro Vivo, publiée et publiée aujourd’hui, le 2 octobre. , il est informé qu’aucune proposition de modification de la TVA sur l’électricité pour le prochain budget de l’Etat ne sera présentée, et qu’elle n’est pas non plus justifiée ».

« En effet, la réduction de TVA déjà consacrée profite à un très grand nombre de familles. En revanche, et comme cela a été rendu public le 21 septembre, les mesures de maîtrise des prix de l’électricité pour l’année prochaine sont vastes et s’adapteront aux variations de prix enregistrées sur le marché de gros », ajoute le ministère.

Le 21 septembre, le ministre de l’Environnement a garanti qu’il n’y aurait pas d’augmentation du prix de l’électricité pour les consommateurs domestiques sur le marché réglementé en 2022 et qu’il y aurait une baisse d’au moins 30% du tarif d’accès aux réseaux pour les industriels. .

« Nous sommes en mesure de dire qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix de l’électricité pour les consommateurs domestiques sur le marché réglementé pour l’année 2022 et qu’il y aura une baisse d’au moins 30 % du tarif d’accès aux réseaux pour les clients industriels », a-t-il annoncé alors le ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat, João Pedro Matos Fernandes, lors d’une conférence de presse à son ministère à Lisbonne.

Le responsable du gouvernement a également souligné que, si le marché non réglementé, l’année prochaine, a des tarifs plus élevés que le marché réglementé, « la transaction [dos consumidores de um mercado para o outro] il suffit d’un coup de téléphone et c’est immédiat.

Vendredi, la hausse de 1,05 euro par mois, en moyenne, pour la majorité des consommateurs d’électricité du marché réglementé est entrée en vigueur.

CSJ (PE/MPE) // MCL

Le contenu OE2022 : le gouvernement ne présentera pas de proposition visant à modifier la TVA sur l’électricité apparaît en premier dans Visão.