Le gouvernement et les syndicats de l’administration publique se réunissent à nouveau aujourd’hui dans le cadre de la négociation collective annuelle, au cours de laquelle des questions qui sont incluses dans le projet de budget de l’État pour 2022 (OE2022) sont en cours de discussion.

Il s’agit du deuxième round de négociations entre l’équipe du ministère de la Modernisation de l’Etat et de l’Administration publique et les trois structures syndicales, après, lundi, des négociations entamées sans que le gouvernement ait présenté une proposition d’augmentation des salaires.

« Pour le moment, compte tenu du scénario macroéconomique, nous ne proposons pas [aumentos salariais] et je ne pense pas que nous puissions proposer. Maintenant, bien sûr, il peut y avoir des nouvelles jusqu’à la fin des négociations, mais je ne pense pas qu’il y en ait dans cette affaire », a déclaré la ministre Alexandra Leitão, à l’issue du premier cycle de négociations.

Le responsable a indiqué qu’en janvier il y aura une augmentation du salaire minimum national, qui s’élève actuellement à 665 euros, ce qui aura également un impact sur les supérieurs de l’administration publique.

Il est également prévu de « recomposer la carrière d’assistant opérationnel et d’assistant technique et la décompression conséquente du barème unique de rémunération », a ajouté Alexandra Leitão.

Cependant, ces questions ne devraient être traitées qu’au début de l’année prochaine, selon le ministre.

Le Front syndical représenté par le Syndicat du personnel technique de l’État (STE) réclame des augmentations de 3% pour l’année prochaine, tandis que la Fédération syndicale des syndicats de l’administration publique (Fesap) réclame une actualisation de 2,5% et le Front commun 90 euros pour tous les travailleurs .

Dans la proposition remise lundi aux syndicats, le ministère propose également des changements pour faciliter le processus de recrutement dans l’Etat, un nouveau programme de stages rémunérés et la « consécration définitive » du supplément de pénibilité et d’insalubrité pour certaines fonctions, comme la collecte des ordures ou le nettoyage urbain, entre autres.

L’année dernière, des négociations annuelles ont également commencé quelques jours avant la remise d’OE2021 au parlement, sans que le gouvernement n’ait avancé avec une proposition d’augmentation des salaires.

La question des salaires a été discutée début 2021 et s’est traduite par des augmentations de 20 euros pour le premier salaire de base de la fonction publique, à 665 euros (montant égal au salaire minimum national) et à 10 euros pour les salaires compris entre 665 et 791,91 euros.

Alexandra Leitão a déclaré à l’époque que les augmentations en 2021 couvraient tous les travailleurs avec un salaire inférieur à 800 euros, ce qui se traduisait par 148 000 travailleurs couverts et une dépense de 41 millions d’euros.

Le nombre de travailleurs dans les administrations publiques dépasse les 700 000.

Au cours des 12 dernières années seulement en 2020, il y a eu des augmentations pour tous les travailleurs de l’administration publique, de 0,3%, en ligne avec l’inflation.

DF // MSF

Le contenu OE2022 : Le gouvernement et les syndicats de la fonction publique se réunissent à nouveau aujourd’hui apparaît en premier dans Visão.