La députée non-inscrite Cristina Rodrigues a annoncé aujourd’hui qu’elle s’abstiendrait de voter sur le budget de l’Etat 2022 en général, estimant qu’il s’agit du « vote responsable » et attendant la réception de nouvelles propositions dans la spécialité.

Dans un communiqué, Cristina Rodrigues (ancienne députée du PAN) considère que le document « a des points positifs et tente de répondre » aux besoins provoqués par la pandémie, mais « conserve des lacunes dans des domaines » tels que l’égalité des sexes, le secteur culturel et les politiques de bien-être animal.

« Compte tenu des circonstances actuelles, dans lesquelles la pandémie est enfin maîtrisée, la stabilité politique est essentielle pour faciliter la reprise économique de notre pays. L’abstention me semble le vote responsable. Je pense que la proposition du Gouvernement peut être améliorée en termes de spécialité et, compte tenu de son ouverture à accepter de nouvelles propositions, je pense que nous sommes en mesure de rendre le Budget viable en général », justifie-t-il.

Le budget de l’Etat a un vote généralement prévu mercredi, mais il n’a pas, pour l’instant, garanti l’approbation.

Concernant les politiques de bien-être animal, la députée a réitéré ses corrections par rapport au budget précédent, estimant que le Budget « se concentre uniquement sur les animaux de compagnie, gardant les animaux sauvages dans l’oubli », et présente toujours « une valeur manifeste insuffisante » pour les stérilisations.

Dans le chapitre sur la culture, Cristina Rodrigues considère que ce secteur reste un « parent pauvre » de l’investissement public, et que le Budget ne résout pas le problème structurel de la « précarité chronique », ni le problème actuel du « manque de ressources pour une très grand nombre de professionnels ».

Dans ce secteur, la députée a regretté que sa proposition d’un soutien financier inconditionnel, avec une valeur de base minimale de 438,81 (un indice de soutien social) jusqu’en décembre de l’année prochaine, n’ait pas été acceptée par le gouvernement.

Quant à l’égalité hommes-femmes, le parlementaire pointe « un long chemin à parcourir ».

« Le Gouvernement doit porter une attention particulière aux problèmes systémiques résultant du manque d’investissement dans ce domaine et qui se révèlent, par exemple, dans l’absence de mesures de lutte contre la pauvreté menstruelle, dans la quasi-inexistence de centres de crise pour les survivantes. des violences sexuelles (…), ainsi que le manque de formation des corps de police criminelle pour assister les victimes de crimes à caractère sexuel ou de violence domestique », critique-t-il.

Malgré cela, Cristina Rodrigues reconnaît « des étapes importantes » dans les négociations avec le gouvernement dans ce domaine.

« Nous avons pu voir des propositions acceptées telles que le renforcement du soutien technique et financier aux organisations non gouvernementales de femmes, des fonds pour le soutien psychologique et la création d’espaces différenciés dans le NHS pour les cas de perte de grossesse », a-t-elle souligné.

Parmi les mesures prises, le député comprend également la campagne de sensibilisation des professionnels de santé pour prévenir les situations de violences obstétricales, les bureaux de soutien aux élèves des écoles pour l’éducation à la santé et à la sexualité, le renforcement des fonds de la Commission de protection des victimes d’infractions. et la réalisation d’une enquête de victimisation pour connaître le nombre réel de victimes existantes.

La création de maisons d’hébergement LGBTI+, les programmes de prévention de l’addiction au jeu, l’enquête sur le nombre de psychologues manquants dans les écoles pour embauche ultérieure et la création de salles adaptées pour les enfants dans les tribunaux, facilitant leur audition si nécessaire, ont été d’autres « réalisations » soulignées par la déclaration et justifiant leur abstention à ce stade.

BE a annoncé dimanche qu’il voterait contre le budget de l’Etat pour l’année prochaine déjà en général s’il n’y a pas de nouvelles approches au gouvernement (en plus des votes identiques du PSD, CDS-PP, Chega et IL), qui totalise 105 voix contre le document, qui n’a garanti que des voix en faveur de 108 députés PS et désormais une abstention de la députée Cristina Rodrigues.

Reste à savoir les directions de vote du PCP, du PAN, des Verts et de la députée non inscrite Joacine Katar Moreira, sur un total de 16 voix, qui seront déterminantes pour décider du sort du projet de budget.

Le PAN a prévu à 10h00 aujourd’hui la divulgation de ce vote, tandis que le secrétaire général du PCP, Jerónimo de Sousa, annonce à 12h00 les conclusions de la réunion du Comité central.

SMA // SF

Le contenu OE2022 : la députée Cristina Rodrigues s’abstient de voter en général apparaît en premier dans Visão.