Les procédures de passation des marchés publics pour la mise en œuvre de l ’« IVAucher »sont exemptées de l’inspection préalable de la Cour des comptes, le processus étant renvoyé à cet organisme pour une inspection ultérieure, selon une proposition PS approuvée aujourd'hui.

«Les procédures de passation des marchés publics concernant la mise en œuvre de ce mécanisme (« IVAucher ») sont dispensées de l'inspection préalable de la Cour des comptes (…), et le processus doit être transmis à cette entité dans les 30 jours pour toute inspection ultérieure», dit-il. la proposition PS approuvée lors du vote sur le budget de l'État pour 2021 (OE2021).

Il s'agit d'un mécanisme, baptisé «  IVAucher '', qui permet au consommateur final d'accumuler la valeur correspondant à la TVA totale supportée sur la consommation dans les secteurs de l'hébergement, de la culture et de la restauration, sur une période (12 semaines) et d'utiliser cette valeur, pendant les 12 semaines suivantes, en consommation dans ces mêmes secteurs.

L'utilisation de la valeur de la TVA accumulée sera faite, comme détaillé dans la proposition PS, «pour une remise immédiate sur la consommation», en supposant «la nature de la co-participation» et fonctionnant «par le biais de la compensation interbancaire à travers une entité responsable du traitement des paiements électroniques via transactions par carte bancaire ».

De cette manière, il est précisé que la compensation interbancaire peut être effectuée via plusieurs plateformes de paiement.

Dans le libellé initial de la proposition OE2021, il était prévu que la remise «IVAucher» «opère via la compensation interbancaire» par l’intermédiaire des entités chargées du traitement des paiements électroniques «qui fournissent les services techniques du système de compensation et de règlement (SICOI)».

Le fonctionnement de l ’« IVAucher »sera défini par le Gouvernement et l’application dans le temps pourra être ajustée en fonction de l’évolution de la pandémie de la maladie covid-19.

«  IVAucher '' est l'une des mesures de la proposition OE2021 qui vise à stimuler la consommation dans les secteurs les plus touchés par la pandémie, à savoir la restauration, l'hébergement et la culture grâce à la possibilité pour les consommateurs d'accumuler la TVA encourue dans ces mêmes secteurs, en l'actualisant achats ultérieurs, avec des remises qui devraient être d'environ 50%.

Au total, le gouvernement s'attend à ce que la mesure permette aux contribuables d'accumuler (et de dépenser), via la TVA, un crédit d'environ 200 millions d'euros.

Le PSD et le CDS-PP ont également soumis des propositions de modifications dans le cadre de l'IVAucher, mais sans succès.

Le processus de vote pour la spécialité OE2021 se termine aujourd'hui, avec le vote global final prévu ce jeudi.

LT / DF / JE / JF / FM // EA