Le programme de l’école Cadre Jeunesse Populaire, qui se déroule entre le 22 et le 24 octobre à Portimão, parie sur l’équidistance entre les deux candidats assumés à la direction des centristes lors du congrès prévu les 27 et 28 novembre. L’eurodéputé Nuno Melo sera l’un des orateurs de la séance d’ouverture, dans la nuit du vendredi 22 octobre prochain, tandis que l’actuel président du parti, Francisco Rodrigues dos Santos, sera le dernier à intervenir lors de la séance de clôture, le matin de dimanche prochain.

Selon le Jornal Económico, les deux candidats déjà annoncés à la direction du CDS-PP ne se croiseront pas à l’école des cadres, le président actuel n’étant pas attendu à l’ouverture, le seul centriste élu au Parlement européen ne rester à Portimão jusqu’à la fermeture.

L’école des cadres, organisée dans un hôtel de la ville de l’Algarve, démarre avec les interventions de Nuno Melo, le président du prochain congrès du parti, Martim Borges de Freitas, le coordinateur du Bureau d’études populaires de la jeunesse, José Limão, et António Galvão Lucas , directeur de l’école des cadres. Et juste après, il y aura un dîner-débat consacré au thème « CDS-PP : Identité, valeurs et affirmation des libertés », avec l’actuel vice-président centriste Nuno Melo et l’ancien président du parti José Ribeiro e Castro.

Le lendemain matin, la session du samedi de l’école des cadres débute par la conférence « Le Portugal et l’Occident dans un monde multipolaire », avec le vice-président du Conseil de Cascais, Miguel Pinto Luz, ancien candidat à la direction du PSD en 2020 et l’un des principaux soutiens de Paulo Rangel, et l’ambassadeur du Portugal en République tchèque, Luís Almeida Sampaio. Peu de temps après, le chercheur Bruno Ferreira Costa, qui fut l’un des fondateurs d’Aliança, la députée Cecília Meireles (soutenue de Nuno Melo) et la députée municipale Margarida Bentes Penedo (soutenue de Rodrigues dos Santos) débattent des « Défis des nouvelles générations : logement, mobilité et Emploi ».

Après plusieurs ateliers ce samedi après-midi, l’invité principal du dîner-débat sera l’ancien député socialiste Álvaro Beleza, président de SEDES – Association pour le développement économique et social, qui parlera des « Défis de la démocratie » avec le professeur d’université Alexandre Franco de Sá, avec le modération de la porte-parole du CDS-PP, Cecília Anacoreta Correia.

Pour le troisième et dernier jour, un exercice pratique de débat consacré à la politique migratoire est réservé, sujet sur lequel Jeunesse Populaire a développé une vision réformiste. Et, en séance de clôture, les interventions de Francisco Camacho, président de la Jeunesse populaire, et de Francisco Rodrigues dos Santos, président du CDS-PP.