Avec des propositions d’entrées gratuites et d’autres au prix symbolique de cinq euros, l’une des plus anciennes expositions de musique classique du pays se déroulera dans différentes salles de la municipalité susmentionnée du district d’Aveiro avec un programme qui, tout en continuant à couvrir différents genres artistiques, cette année mise principalement sur la virtuosité vocale.

Le violoniste et pédagogue Augusto Trindade est le directeur artistique de l’événement et, dans des déclarations à l’agence Lusa, explique : « Après de nombreuses années avec des propositions principalement instrumentales, l’accent de cette édition est la Voix, qui, en plus d’être un instrument de musique unique , il a un charisme émotionnel tout à fait unique et distinctif, que nous avons jugé particulièrement opportun pour cette phase de reprise dans laquelle la société dans son ensemble veut commencer à laisser derrière elle les problèmes liés à la pandémie ».

Organisée depuis 1977 par l’association culturelle CiRAC et soutenue par la Commune de Feira, la Direction générale des Arts et plusieurs mécènes privés, la FIMUV propose de « diffuser les meilleurs artistes d’aujourd’hui auprès des professionnels, des étudiants et de la communauté en général », comme ainsi que « stimuler l’évolution technique et artistique des jeunes musiciens encore en formation, créer des réseaux de collaboration internationale pour l’itinérance et promouvoir la jouissance généralisée et durable de contenus culturels au mérite confirmé ».

Avec cet objectif en tête, Augusto Trindade souligne que la 44e édition mettra en vedette la soprano allemande Mojca Erdmann, qui se produira le 24 octobre à la Grande Auditório do Europarque avec l’Orchestre philharmonique portugais.

« Le spectacle sera dirigé par le chef d’orchestre Osvaldo Ferreira et fera connaître le son clair de ce soliste brillant tant dans le style baroque que dans la musique contemporaine », précise le responsable.

Sera également mise en lumière, le 23 octobre, au Cineteatro António Lamoso, la voix du Brésilien Badi Assad, guitariste, percussionniste et auteur-compositeur, qui a déjà enregistré 18 albums d’éditeurs tels que Deutsche Grammophon et, selon Augusto Trindade, a été inclus par Rolling Magazine Stone dans la « liste des 70 plus grands maîtres de l’histoire de la guitare et de la guitare brésilienne ».

D’autres concerts annoncés pour la 44e FIMUV sont celui du duo de pianistes MusicOrba, composé du Portugais Ricardo Vieira et du Japonais Tomohiro Hatta, qui, de Paris, se sont produits dans le monde entier, et le récital du violoncelliste allemand Benedict Kloeckner et du La pianiste suisse Béatrice Berrut, « deux interprètes extraordinaires » d’œuvres de Schumann, Brahms et César Franck.

L’affiche comprend également des performances des lauréats des concours musicaux internationaux Paços’ Premium, Cidade do Fundão et Young Musicians 2020, ainsi que le spectacle dans lequel le collectif Drumming – Grupo de Percussion, fondé par Miquel Bernat, combinera ses percussions avec électronique du duo Joana Gama et Luís Fernandes.

Dans un registre quelque peu différent, le festival prévoit également le spectacle « Initiação » du Ballet Contemporâneo do Norte, le concert avec répertoire de « Dix siècles d’histoire », du Chœur du CiRAC, l’opérette dans laquelle Luís Rendas Pereira dirige « Rita » , de Donizetti, la présentation éditoriale d’un manuel de violon, de Tiago Afonso, et plusieurs concerts inclusifs de l’Ubuntu Leaders Academy, dans des salles informelles telles que des écoles, des espaces résidentiels pour personnes handicapées et le service pédiatrique de l’hôpital São Sebastião.

L’édition 2021 de l’événement se clôturera le 30 octobre avec le groupe espagnol Rarefolk, qui depuis 30 ans puise dans les « racines musicales irlandaises » pour les fusionner avec « des sons de différentes parties du monde ».

AYC // MAG

Le contenu des musiciens Badi Assad, Mojca Erdman et des concerts inclusifs à la Foire en octobre apparaît en premier dans Vision.