L’annonce de l’augmentation du prix de l’électricité était déjà faite Jerónimo de Sousa était dans la commune d’Avis, dans le district de Portalegre, et c’est dans ce bastion de la CDU qu’il a pointé du doigt le Gouvernement pour un autre « coup dur ». dans l’intérêt des familles et des entreprises elles-mêmes ».

« Comment le gouvernement réagit-il ? Fait le mort, tire sur l’Autorité de régulation [dos Serviços Energéticos] la responsabilité, de voir si elle échappe », a soutenu le leader communiste, devant une salle presque pleine.

Le leader communiste ne s’est pas limité à blâmer les socialistes, il a aussi présenté la solution : le projet de loi que le PCP discutera vendredi au parlement pour empêcher l’augmentation du prix de l’électricité.

A l’Assemblée de la République, le gouvernement « ne peut pas faire le mort », a-t-il poursuivi, tout en reconnaissant qu’il n’est pas possible de savoir quelle sera l’acceptation de la proposition de la magistrature du PCP.

L’électricité augmentera à partir du 1er octobre, l’Autorité de régulation des services énergétiques (ERSE) fixant une augmentation de 1,05 euro par mois pour la majorité des consommateurs du marché régulé.

L’auditorium en l’honneur du poète Ary dos Santos a été le théâtre de la dernière action d’aujourd’hui de la campagne municipale de la CDU, sous la devise « en défense de l’eau publique ».

Jerónimo de Sousa a justifié le choix de ce thème par le processus de plus en plus intense « d’aliénation et de privatisation » de la distribution d’eau que subit le district de Portalegre.

« L’eau, en tant que bien public, est un facteur essentiel pour garantir un droit inaliénable à la population. Un enjeu d’autant plus évident que sa marchandisation et sa transformation en marchandise soumise à la gourmandise des groupes économiques qui y opèrent le secteur se répandent entre les mains des communes du PS et du PSD », a-t-il ajouté.

C’est une « bataille très importante », a-t-il poursuivi, ainsi que le « droit à la vie ».

Cependant, le Gouvernement continue de créer « les conditions pour favoriser l’appropriation privée de ce secteur, processus dans lequel la verticalisation et l’agrégation des systèmes est un élément essentiel de cette stratégie ».

Le secrétaire général du PCP va encore plus loin et accuse les socialistes de bloquer toute tentative des autorités locales d’entraver ce processus.

« Il est également inacceptable que le gouvernement PS continue d’entraver l’accès des communes aux demandes de fonds communautaires pour le renouvellement de leurs réseaux, en essayant de les forcer, par le chantage, à s’aliéner leurs pouvoirs en matière d’approvisionnement », a-t-il expliqué.

Le Gouvernement se préoccupe ainsi, selon Jerónimo de Sousa, de la décentralisation des compétences vers les communes, mais insiste sur « l’expropriation des communes des compétences qui sont et doivent continuer d’appartenir aux communes ».

La Coalition démocratique unitaire (CDU) – composée du Parti communiste portugais (PCP), du Parti écologiste « Os Verdes » (PEV) et de l’Associação Intervenção Democrática – brigue 305 chambres aux élections municipales du 26 septembre.

Il y a quatre ans, il perdait neuf communes face aux socialistes et enregistrait le pire résultat de cet acte électoral.

AFE // MLS

Le contenu Autárquicas : Le gouvernement fait le « mort » concernant l’augmentation de l’électricité apparaît d’abord à Visão.