Des milliers de personnes se sont rassemblées, aux premières heures de vendredi soir, dans plusieurs villes américaines pour protester contre la mort de l'Afro-américain George Floyd, aux mains de la police, lundi dernier.

Au centre-ville d'Atlanta, dans le sud-est du pays, près du siège de la chaîne de télévision CNN, des groupes de manifestants ont détruit des magasins et la police a lancé des grenades lacrymogènes, selon des images diffusées à la télévision.

Certains manifestants ont lancé des pierres sur le bâtiment CNN et plusieurs véhicules de police dans les parkings ont été touchés par des pierres et d'autres objets contondants. Au moins un a été incendié.

Dans la zone métropolitaine de Minneapolis et Saint Paul, villes séparées par le fleuve Mississippi, des centaines de manifestants ont coupé un pont, où ils se sont concentrés sur la protestation contre le couvre-feu imposé à partir du crépuscule vendredi et tout au long du week-end.

Au cours des trois derniers jours, ces manifestations ont entraîné des pillages, des incendies de véhicules de police et des affrontements avec des agents.

À l'origine des manifestations, la mort de l'Afro-américain George Floyd, âgé de 46 ans, aux mains de la police, après avoir été arrêté parce qu'il était soupçonné d'avoir tenté d'utiliser une contrefaçon de 20 $ (18 euros) dans un supermarché de Minneapolis.

Dans des vidéos réalisées par des passants et diffusées en ligne, l'un des quatre agents qui ont participé à la détention a un genou sur le cou de Floyd pendant des minutes.

Les quatre hommes ont déjà été licenciés des forces de police et l'agent Derek Chauvin a été accusé de meurtre et d'homicide involontaire.

Dans un communiqué, la famille de Floyd s'est félicitée de l'arrestation de l'agent, bien que "tardive" et insuffisante: "nous voulons une accusation de meurtre volontaire prémédité et nous voulons que les autres agents soient détenus".

Les responsables de Minneapolis et du Minnesota ont déjà lancé plusieurs appels au calme, mais le gouverneur de l'État, le démocrate Tim Walz, a activé jeudi la Garde nationale américaine pour assurer la sécurité des entreprises et des bâtiments de la région. métropolitain.

Toujours à Washington, une manifestation pacifique a provoqué des affrontements entre manifestants et policiers et agents des services secrets, après l'arrestation d'au moins deux personnes. Les manifestants ont également lancé des bouteilles en plastique sur les forces de sécurité.

La presse nord-américaine a enregistré des incidents lors de manifestations à Brooklyn (New York), Charlotte (Caroline du Sud) à Houston (Texas), entre autres villes.

EJ // JMC

Le contenu Protestations contre la mort des Afro-Américains dans plusieurs villes américaines apparaît d'abord dans Vision.