1-1-e1669908198824-png
40108461_wm-4970056-3484154-jpg

MAI rencontrera tous les services d’incendie sur les fonds européens

Dans une lettre envoyée aux présidents des associations humanitaires de pompiers, auxquelles Lusa a eu accès, les ministres de l’administration interne, José Luís Carneiro, et de la cohésion territoriale, Ana Abrunhosa, rapportent que dans le cadre des Fonds européens du Portugal 2030 (PT 2030 ), pour la période 2021-2027, les sapeurs-pompiers volontaires, les services municipaux de protection civile et les sapeurs forestiers sont éligibles en tant que bénéficiaires.

Les ministres expliquent que les interventions en matière de protection civile doivent « s’articuler avec les entités de l’administration locale », à savoir avec les Communautés intercommunales/Métropoles (CIM/AM) et les mairies, sur la base « d’un recensement des besoins et de propositions de solutions permettant répondre aux défis du territoire et contribuer à la réalisation des objectifs fixés dans les plans nationaux ou sectoriels et autres législations applicables ».

Selon le Gouvernement, les critères de sélection des opérations seront approuvés par le Comité de suivi, sur proposition des autorités de gestion, et il importe de définir, en ce qui concerne les interventions de protection civile, les « exigences techniques des équipements à soutenir ». », une question qui devrait être articulée entre le secteur de la protection civile, représenté par l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile (ANEPC), et les entités de l’administration locale, à savoir le CIM/AM et les conseils municipaux.

« Au vu de ce qui précède, il apparaît que c’est l’occasion pour les communes, la CIM, l’AM, les sapeurs-pompiers et l’ANEPC, en lien avec les CCDR – Commissions de Coordination et d’Aménagement du Territoire, d’agir de manière structurée et rapprochée. manière à accroître, sur la base d’un financement européen, la formation de la protection civile et des pompiers en matière d’anticipation, de prévention, de lutte et de récupération face aux menaces et risques de protection civile auxquels le Portugal est confronté », précise la missive.

Dans ce contexte, se réfèrent les deux ministres dans la lettre, le ministère de l’Administration intérieure propose de lancer, fin janvier, « un dialogue constructif entre l’État et les municipalités concernant les investissements dans le domaine de la protection civile à entreprendre ». cofinancé par le PT 2030 ».

La missive mentionne également que la secrétaire d’État à la Protection civile, Patrícia Gaspar, entamera, « ce mois-ci, un cycle de rencontres en face-à-face avec tous » les présidents des associations humanitaires de sapeurs-pompiers volontaires et leurs commandants, en tenant compte compte « les défis nombreux et complexes auxquels le système de protection civile au Portugal est confronté, avec l’expression nécessaire » chez les pompiers.

Selon le Gouvernement, le PT 2030 prévoit des investissements dans les infrastructures, les systèmes de prévention, les outils d’aide à la décision et les moyens de lutte contre les incendies ruraux, l’appui à l’élaboration de plans locaux, sous-régionaux ou régionaux de prévention et de gestion des risques et le renforcement de l’information, de la sensibilisation et de la compétences en gestion de crise, d’une valeur indicative de 122 millions d’euros.

CMP // JH

Articles récents