L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation internationale du travail (OIT) ont appelé aujourd’hui les employeurs à prendre des mesures pour protéger la santé physique et mentale des travailleurs en télétravail.

Les deux agences des Nations Unies (ONU) ont publié une note technique sur le « télétravail sain et sûr », dans laquelle elles décrivent les avantages et les risques du télétravail pour la santé et les changements nécessaires pour s’adapter au passage à différentes formes d’organisation du travail en même temps. distance causée par la pandémie de covid-19 et la transformation numérique du travail.

Dans le document, l’OMS et l’OIT préconisent que les employeurs mettent en place des mesures pour garantir que les travailleurs reçoivent un équipement adéquat pour les tâches de travail, des informations pertinentes, des directives et une formation pour réduire l’impact psychosocial et mental du télétravail.

Ils considèrent que les employeurs doivent également « se former à une gestion efficace des risques, au leadership à distance et à la promotion de la santé sur le lieu de travail » tout en garantissant le « droit à la déconnexion » et des jours de repos suffisants.

« Les services de santé au travail doivent être formés pour apporter un soutien ergonomique, de santé mentale et psychosocial aux personnes en télétravail qui utilisent les technologies numériques de télésanté », défend la note technique.

Le document présente des recommandations pratiques pour l’organisation du télétravail afin de répondre aux besoins des travailleurs et des employeurs, à savoir la discussion et l’élaboration de plans de télétravail individuels et la clarification des priorités, des délais et des résultats attendus.

Selon l’OIT et l’OMS, les entreprises ayant du personnel en télétravail devraient développer des programmes spéciaux de télétravail, combinant des mesures de gestion du travail et des performances avec les technologies de l’information et de la communication et un équipement adéquat, ainsi que des services de santé au travail pour la santé générale, un soutien ergonomique et psychosocial.

Les deux organisations reconnaissent les avantages du télétravail, tels qu’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, des possibilités d’horaires de travail flexibles et d’activité physique, une réduction du trafic et du temps de trajet et une diminution de la pollution de l’air.

« Tout cela peut améliorer la santé physique et mentale et le bien-être social », déclarent-ils dans la note technique, ajoutant que « le télétravail peut également conduire à une plus grande productivité et à une baisse des coûts d’exploitation pour de nombreuses entreprises ».

Cependant, le document prévient que sans une planification, une organisation et un soutien adéquats en matière de santé et de sécurité, l’impact du télétravail sur la santé physique et mentale et le bien-être social des travailleurs peut être important.

« Cela peut conduire à l’isolement, au ‘burnout’, à la dépression, à la violence domestique, aux blessures musculo-squelettiques et autres, à la fatigue oculaire, à l’augmentation de la consommation de tabac et d’alcool, au temps passé assis devant un écran et à la prise de poids », souligne-t-il.

Par conséquent, l’OIT et l’OMS considèrent que l’équilibre entre les avantages et les inconvénients du télétravail « dépend entièrement de la collaboration entre les gouvernements, les employeurs et les travailleurs et de l’existence de services de santé au travail agiles et inventifs pour mettre en œuvre des politiques et des pratiques qui profitent à la fois aux travailleurs et au travail ». ”.

Selon les deux organisations, le télétravail et le travail hybride (télétravail partiel) se poursuivront et pourraient augmenter après la pandémie de covid-19, étant donné que « tant les entreprises que les particuliers ont fait l’expérience de sa viabilité et de ses avantages ».

RRA // EA

L’appel contenu de l’OIT et de l’OMS à prendre des mesures pour protéger la santé des télétravailleurs apparaît en premier dans Vision.