1-1-e1669908198824-png
lisbonne-approuve-cabaz-bebe-pour-les-familles-necessiteuses-avec-des

Lisbonne approuve « Cabaz Bebé » pour les familles nécessiteuses avec des enfants jusqu’à 18 mois

« Les familles bénéficiaires pourront acheter, dans les pharmacies de l’Associação Nacional de Farmácias (ANF) à Lisbonne, des articles pour bébés, des médicaments et même des vaccins qui, bien que non inclus dans le Plan national de vaccination, sont, dans de nombreux cas, recommandés par la Société des maladies infectieuses pédiatriques et la Société portugaise de pédiatrie », a informé Câmara de Lisboa, dans un communiqué.

Incluse dans le paquet de mesures de lutte contre l’inflation à Lisbonne, la « Cabaz Bebé » vise à soutenir toutes les familles résidant dans la ville qui sont bénéficiaires du Revenu Social d’Insertion (RSI) « d’une valeur de 300 euros par an, pour chaque enfant jusqu’à l’âge de 18 mois », une aide qui sera attribuée « grâce à un système de ‘voucher’ numérique, rechargeable, trimestriel, de 75 euros par enfant ».

Lors d’une réunion publique de l’exécutif du conseil municipal, la proposition a été approuvée à la majorité des 17 membres de la chambre, avec deux abstentions des conseillers du PCP et 15 voix pour, dont sept de la coalition « Novos Tempos » – PSD/CDS -PP/MPT/PPM/Aliança, quatre du PS, deux conseillers de Cidadãos Por Lisboa (élus par la coalition PS/Livre), un de Livre et un de BE.

Le conseiller du PCP, João Ferreira, a justifié l’abstention par les « perversités » de ce soutien à Lisbonne, qui crée une « discrimination » par rapport aux autres municipalités du pays, remettant en cause la conception de la mesure, qui pour être mise en œuvre devrait être au niveau national. niveau.

La « Cabaz Bebé » dispose « d’une dotation globale de 120 000 euros » et sera opérationnalisée dans le cadre d’un protocole signé avec l’Association nationale des pharmacies (ANF) et Médicos do Mundo (MM), une entité à but non lucratif spécialisée dans l’offre de soins de santé prise en charge des populations vulnérables.

« Nous voulons soutenir nos familles, qui rencontrent malheureusement tant d’obstacles aujourd’hui pour élever leurs enfants et faire en sorte qu’elles ne manquent pas de la chose la plus importante », a déclaré le maire de Lisbonne, Carlos Moedas (PSD), cité dans un communiqué. .

Toujours sur proposition de la conseillère aux droits humains et sociaux, Sofia Athayde (CDS-PP), l’exécutif du conseil municipal a approuvé un protocole de collaboration avec l’Association portugaise pour la défense des consommateurs – DECO, dans le cadre de la mise en œuvre de mesures de lutte contre l’inflation , pour « la création et le maintien d’un Bureau d’Appui aux Familles Surendettées et la dynamisation des diverses actions qui lui sont inhérentes ».

À titre de soutien et pour couvrir une partie des coûts assumés dans le cadre du partenariat, la Chambre de Lisbonne versera à DECO un montant « jusqu’à un montant total de 95 070 euros », qui est partagé entre cette année et 2024.

Cette proposition a été rendue possible grâce à l’abstention des élus PS et Livre, comptant sur les votes favorables des autres.

À l’unanimité, le conseil a approuvé la soumission à l’Assemblée municipale de Lisbonne de la prolongation de la durée du Recuperar + | Programme de soutien à l’activité économique sur les effets des inondations, affectées par les intempéries qui ont frappé la municipalité de Lisbonne les 7, 8, 13 et 14 décembre 2022.

L’exécutif a également rendu possible le projet de la version finale de la modification simplifiée du plan directeur municipal de Lisbonne dans le but de l’envoyer à l’Assemblée municipale pour approbation en ce qui concerne l’hôpital Militar da Estrela, dans le cadre du contrat de location abordable. Programme.

Sur proposition du Parti socialiste, le conseil a approuvé, à l’unanimité, de mandater la Commission municipale de toponymie, en tant qu’organe consultatif du conseil municipal, pour analyser et présenter une proposition d’attribution de Jerónimo da Costa comme toponyme, « un Portugais d’origine gitane ». ethnique, qui a servi « trois années consécutives sur les frontières de l’Alentejo, avec ses armes et son cheval, le tout à ses frais, sans toucher aucune solde, franchement et fidèlement », engagé et convaincu dans l’effort portugais pour le recouvrement de la souveraineté et de l’indépendance nationales soustrait par la domination philippine au 19ème siècle. XVII”.

SSM // FBR

Articles récents