Selon les informations du rapport hebdomadaire de surveillance des prix de vente, publié ce jour par l’Autorité de régulation des services énergétiques (ERSE), « par rapport à la semaine précédente, il a été constaté que la moyenne des prix de vente publics annoncés sur les portiques, et rapportés au Balcão Único da Energia, était de 0,2 cent/l inférieur au prix efficace de cette semaine, dans le cas de l’essence simple 95 et de 1,9 cent/l supérieur dans le cas du diesel simple ».

Dans le même temps, « l’essence ordinaire 95 était annoncée sur les portiques 0,1% en dessous du prix efficient et le diesel simple était annoncé 0,9% au-dessus », a également détaillé l’ERSE.

Le prix efficace « est un prix hebdomadaire moyen déterminé par l’ERSE et résulte de la somme des éléments suivants : les prix des carburants sur les marchés internationaux de référence et le fret maritime respectif, la logistique primaire, y compris dans cette partie les réserves stratégiques et de sécurité du System National Petroleum, les coûts supplémentaires avec l’incorporation de biocarburants et la composante de vente au détail plus les taxes respectives », a rappelé le régulateur.

Dans le document, l’entité indique que « même par rapport à la semaine précédente », s’agissant des prix remisés, qui sont des prix moyens publiés par la Direction générale de l’énergie et de la géologie (DGEG), « l’essence 95 simple affichait un écart de – 2,5 % par rapport au prix efficace et au diesel simple – 2,6 % », et « en termes absolus, ces estimations s’établissent, pour l’essence 95 simple et le diesel simple, à 5,3 centimes/l soit 5,2 centimes/l en dessous des prix efficaces, respectivement, », a déclaré l’ERSE.

Selon le régulateur, pour cette semaine (du 11 au 17 juillet), « le prix effectif avant taxes est de 1 218 euros/l pour l’essence 95 simple et 1 262 euros/l pour le diesel simple », mais après taxes, ce prix est de « 2 060 euros /l et 1 962 euros/l, respectivement pour l’essence 95 simple et le diesel simple ».

Le Gouvernement a annoncé le 1er juillet que la décote sur la Taxe sur les produits pétroliers (ISP) équivalente à une baisse du taux de TVA de 23% à 13% sera maintenue aux mois de juillet et août.

Dans un communiqué, le ministère des Finances a indiqué que le gouvernement a renouvelé les mesures visant à atténuer la hausse des prix du carburant pour les mois de juillet et août, par une réduction des taxes et a approuvé de nouvelles mesures pour les secteurs les plus touchés.

« Quant à la compensation par voie de réduction FAI des recettes supplémentaires de TVA découlant des hausses du prix du carburant, la valeur sera stabilisée dans les deux prochains mois, mettant fin aux mises à jour hebdomadaires de cette taxe », était mentionné dans la note.

En outre, a indiqué le ministère dans la note, la mise à jour de la taxe carbone restera suspendue pendant encore deux mois.

Le gouvernement a souligné que la réduction de la pression fiscale sera de 28,2 cents par litre de diesel et de 32,1 cents par litre d’essence, ajoutant que cette réduction sera réévaluée en août.

MPE (DD) // JNM