«Lorsque 16% des voitures neuves vendues au Portugal sont déjà des véhicules électriques, le réseau d’approvisionnement doit s’agrandir, s’étendre sur le territoire et nous devons avoir de plus en plus de chargeurs capables de recharger les véhicules dans les plus brefs délais. temps, temps. Il s’agit d’une borne de recharge ultra-rapide », a déclaré le responsable du gouvernement.

João Pedro Matos Fernandes s’est rendu aujourd’hui à Castelo Branco, où il a inauguré la première borne de recharge ultra-rapide (PCUR), installée dans le cadre du Programme de stabilisation économique et sociale (PEES) et financée par le Fonds environnemental.

Le PEES prévoit l’installation de 12 bornes de recharge ultra-rapides dans 12 villes, principalement à l’intérieur, créant les conditions pour que les utilisateurs de véhicules électriques (UVE) circulent sur le territoire national, renforçant la cohésion territoriale.

«Il y a déjà des chargeurs pour véhicules électriques dans 286 communes du pays et en croissance très rapide, car au 1er janvier, il n’y en avait que 240. En un peu plus de quatre mois, nous en avons atteint 286. C’est sans doute aussi la fête de l’entrée sur le marché complet, « il a dit.

Le ministre a déclaré que lorsqu’il est devenu ministre, seulement 1% des véhicules vendus au Portugal étaient électriques et qu’il n’y avait que des bornes de recharge lente.

«Ensuite, il y avait les stations rapides et maintenant les stations ultra rapides arrivent. En cinq minutes, il est possible d’obtenir l’énergie électrique nécessaire pour parcourir 100 kilomètres », a-t-il souligné.

Il a ajouté que ces investissements financés par le PEES devraient être les derniers à nécessiter un soutien public.

«Ces 12 bornes de recharge ultra-rapide, notamment dans les communes de l’intérieur du pays, sont les dernières où il y avait encore un besoin d’aide de l’Etat, car il s’agit de plus en plus d’une activité de marché. C’est donc en fait un adieu, dans un bon sens, à l’investissement public nécessaire », a-t-il conclu.

Le président de MOBI.E, entreprise publique agissant en tant qu’entité de gestion du réseau de mobilité électrique (EGME), a souligné l’importance d’amener la mobilité à l’intérieur du pays, «en favorisant la cohésion territoriale».

Luís Barroso a déclaré que le réseau avait battu tous les records le 26 mai, enregistrant une croissance de 20% de son utilisation en mai.

Ce responsable a également souligné la «tentative de dévirtualisation du modèle de mobilité électrique» et souligné la nécessité de faire de la mobilité électrique «une vocation plus de mobilité et moins d’énergie».

De son côté, le maire de Castelo Branco, José Augusto Alves, a déclaré que la stratégie de la municipalité repose également sur un développement environnemental qui ne se limite pas à une ville plus verte.

Actuellement, Castelo Branco dispose, en plus de cette borne de recharge ultra-rapide, de 6 bornes de recharge lente et de 2 bornes de recharge semi-rapide. Il reste encore huit bornes de recharge privées à installer.

CCC // EA