« L’ampleur des investissements dans la phase 3 de ce projet », dont l’achèvement est prévu « pour 2028 », a « un impact significatif sur la croissance de l’économie portugaise et le potentiel de création de plus d’emplois », a déclaré le directeur général de PSA Sines. , Nicolas Silveira.

Le responsable s’exprimait lors de l’inauguration de la première étape de la soi-disant « Phase 03 » des travaux d’agrandissement du Terminal à conteneurs qui ont débuté, en janvier 2021, avec la construction de 204 mètres de quai.

Selon l’entreprise, cette première étape « crée les conditions pour l’exploitation simultanée de trois porte-conteneurs d’une longueur allant jusqu’à 330 mètres chacun, sur un front de quai de 1 150 mètres ».

Au cours de la cérémonie, le secrétaire d’État aux Infrastructures, Hugo Santos Mendes, a déclaré que le gouvernement avait créé un « groupe de travail » qui « surveille en permanence la région de Sines » et « cherche à maintenir une vue actualisée des besoins d’intervention économique et infrastructurelle ». et social » de ce territoire.

« Souvent, tous ces investissements ont du mal à se concrétiser et à produire les résultats que nous souhaitons tous et l’un des enjeux permanents des zones de développement et des pôles de développement économique à caractère international, comme Sines, est de minimiser les coûts de contexte », a-t-il déclaré. .

Selon le responsable, ce groupe de travail « cherche également à promouvoir, rapidement et de manière coordonnée, des interventions qui permettent le déblocage et l’accélération d’investissements cruciaux pour la région ».

Il a également défendu que, dans le contexte actuel de l’économie mondiale, avec l’augmentation des prix de l’énergie, des carburants et des denrées alimentaires, « il faut faire mieux tout ce que nous pouvons contrôler » et « garantir les importations et les exportations de la manière la plus efficace ». et en toute sécurité possible ».

Et, pour cela, « les infrastructures portuaires sont absolument critiques », estime-t-il.

« Le port de Sines est notre plus grand port artificiel et les investissements réalisés et prévus représentent sa valeur stratégique croissante », a souligné le responsable, soulignant l’investissement de l’État portugais dans le corridor international sud.

Avec l’achèvement de l’agrandissement, le Terminal XXI disposera d’un front de quai de 1 750 mètres, de 19 portiques de quai et de 60 hectares de remblais.

Le projet d’agrandissement du Terminal XXI est le résultat de l’avenant au contrat de concession conclu entre APS et PSA Sines, permettant la réalisation de nouveaux investissements liés à l’agrandissement de la jetée et à la modernisation du terminal, prévoyant une augmentation du capacité de traitement de 2,3 à 4,1 millions d’EVP (conteneurs de 20 pieds).

HYN // MSF