« Les travailleurs ont décidé, dans une ligne de pression pour que des propositions soient négociées, de développer une nouvelle grève partielle les 14 et 15 juillet, de trois heures par poste », a déclaré José Manuel Oliveira, coordinateur de la Fédération des transports et du commerce. Communications syndicales (FECTRANS).

S’adressant à l’agence Lusa, le dirigeant syndical a indiqué que l’appel à une nouvelle grève avait été décidé dans le cadre de la plénière des travailleurs de Soflusa, qui s’est tenue aujourd’hui, entre 10h00 et 12h00, qui a enregistré une « bonne participation » et qu’un le reste du processus de négociation a été fait, y compris les revendications salariales.

« Nous n’avons pas de réponse de l’administration et du Gouvernement », a indiqué le coordinateur de FECTRANS.

Depuis que l’administration de la Soflusa a informé la semaine dernière que les syndicats avaient abandonné les négociations, les organisations syndicales ont annoncé que le 30 juin, à 10h00, elles seront disponibles « pour reprendre les négociations », a indiqué José Manuel Oliveira, espérant que les responsables de la la direction de l’entreprise se présente à la table de discussion « avec des propositions concrètes et non avec l’argument qu’elle n’a pas d’orientation de la tutelle ».

Interrogé sur la plénière des travailleurs de Transtejo, prévue jeudi, de 14h30 à 17h30, le leader de la FECTRANS a indiqué que la proposition d’une nouvelle grève partielle les 14 et 15 juillet sera évaluée », en tenant compte, dit-il. que les dernières grèves se sont développées dans un cadre de concertation ».

« Il est clair que cette proposition sera discutée, mais ce sont les travailleurs de Transtejo qui décideront quoi faire dans l’entreprise où ils travaillent », a renforcé le coordinateur de FECTRANS.

En raison de la plénière des travailleurs de Soflusa, les liaisons fluviales entre Lisbonne et Barreiro ont été interrompues aujourd’hui, de 08h50 à 13h00, a indiqué l’entreprise, dans un avis aux usagers de ce transport public.

A l’image de ce qui s’est passé aujourd’hui à Soflusa, jeudi le service régulier de Transtejo devrait être interrompu, de 13h00 à 18h30, « en raison de la tenue d’une plénière générale convoquée par les organisations syndicales représentant les travailleurs », a indiqué l’entreprise. , avertissant des périodes d’interruption temporaire des liaisons fluviales de Cacilhas, Montijo, Seixal et Trafaria.

Dans la liaison Cacilhas (Almada, district de Setúbal) – Cais do Sodré (Lisbonne), l’interruption doit avoir lieu de 14h20 à 17h35, tandis que dans le sens inverse, Cais do Sodré – Cacilhas, l’arrêt prévu est de 14h20 à 17h50.

Selon l’avis de Transtejo, sur la liaison Montijo (district de Setúbal) – Cais do Sodré, l’interruption temporaire du service est prévue de 13h30 à 18h00, mais en sens inverse, Cais do Sodré – Montijo, sera de 14h00 à 18h00.

Sur la liaison Seixal (district de Setúbal) – Cais do Sodré, l’arrêt devrait avoir lieu de 14h00 (dernière heure de départ du bateau) à 17h00 (première heure de bateau après l’interruption), tandis que sur la liaison Cais do Sodré – Seixal sera de 13h00 à 17h55, a indiqué la société.

Quant à la ligne Trafaria – Porto Brandão (les deux gares d’Almada, district de Setúbal) – Belém (Lisbonne), le service doit être suspendu de 13h00 à 18h00, tandis que dans le sens inverse il sera de 13h30 à 18: 30, conformément à l’avis de Transtejo.

La semaine dernière, les 16 et 17 juin, les travailleurs de Transtejo/Soflusa (TTSL) – les deux entreprises de service public de transport fluvial, mais avec une administration commune – étaient en grève partielle, de trois et deux heures par poste. L’entreprise maintient sa position de « 0% d’augmentation » dans les négociations salariales, après une première bagarre le 20 mai.

Transtejo assure les liaisons fluviales entre Seixal, Montijo, Cacilhas et Trafaria/Porto Brandão, dans le quartier de Setúbal, et Lisbonne, tandis que Soflusa est chargée de relier Barreiro à la capitale.

SSM (RCP) // MCL

Le contenu des travailleurs de Soflusa qui appellent à une nouvelle grève partielle les 14 et 15 juillet apparaît en premier à Visão.