1-1-e1669908198824-png
23987329_wm-5017748-3536961-jpg

Les résultats provisoires indiquent 71 entités avec un soutien soutenu dans le théâtre

Soixante et onze entités artistiques sont nominées pour bénéficier du soutien financier du Programme d’appui soutenu 2023-2026 dans le domaine du théâtre, selon les résultats provisoires communiqués ce jour par la Direction générale des arts (DGArtes).

« Dans le domaine artistique du Théâtre, 71 entités sont proposées pour être soutenues », dont 48 en modalité quadriennale, sur 55 admis au concours, et 23 en modalité biennale, sur 58 admis, selon les chiffres annoncés par la DGArtes, dans un communiqué.

Le nombre total d’entités soutenues représente 70% des candidatures admises au concours, une évaluation positive faite par le jury, c’est-à-dire ayant obtenu une note finale égale ou supérieure à 60%, étant éligible au soutien.

Dans la modalité quadriennale (2023-2026), le nombre d’entités soutenues représente ainsi « 89% des candidatures avec une évaluation positive », tandis que dans la modalité biennale (2023-2024) le nombre de candidatures soutenues est limité à « 55% des candidatures éligibles », comme l’indique la DGArtes.

Pour un accompagnement quadriennal (2023-2026), « le montant du financement est de 51,4 millions d’euros », rappelle la DGArtes, qui souligne « une augmentation (de l’ordre de 99%) par rapport au cycle précédent (2018-2026). ), dont le montant était de 25,8 millions d’euros ».

En modalité biennale, le montant des financements pour le biennium 2023-2024 est de six millions d’euros, « enregistrant une augmentation (de l’ordre de 6%) par rapport au cycle précédent (2020/2021), dont le montant était de 5,6 millions euros », selon les mots de la DGArtes.

Les résultats provisoires dans le domaine Théâtre – Création sont les derniers connus des six concours du Programme d’appui soutenu 2023-2026, qui comprennent également les domaines Arts visuels (en création et programmation), Musique et Opéra, Danse, de Passage disciplinaire et Programmation (pour les Arts du spectacle, Passage disciplinaire et Arts de la rue).

Les appels d’offres sont maintenant dans la « période d’audition des parties prenantes ».

Lors de l’ouverture des candidatures en mai, les six appels au programme de soutien durable avaient un montant global de 81,3 millions d’euros. En septembre, le ministre de la Culture, Pedro Adão e Silva, a annoncé une augmentation de ce montant à 148 millions d’euros.

Ainsi, soulignait le responsable à l’époque, les entités à soutenir recevraient le montant demandé et pas seulement un pourcentage.

Le renforcement, cependant, ne couvrait que la modalité quadriennale, car, selon Pedro Adão e Silva, il y avait « un grand mouvement de candidatures des biennales aux quadriennales ».

L’absence de soutien financier à la modalité biennale a cependant été critiquée par les structures artistiques et les associations de professionnels du secteur, au vu des résultats provisoires : environ la moitié des structures éligibles au soutien le perdent faute de moyens financiers, dans les modalité biennale; presque toutes les candidatures éligibles, dans la période de quatre ans, obtiennent un soutien.

Vendredi dernier, les structures représentatives du secteur Culture réclamaient une « nouvelle augmentation des fonds pour un soutien soutenu » de la DGArtes, dans un communiqué transmis au Gouvernement et aux groupes parlementaires, visant « l’équité » dans le renforcement entre les deux modalités de concours.

Ces structures ont également réclamé « l’ouverture d’appels d’offres pour soutenir les projets » et le « rétablissement du dialogue entre le ministère [da Cultura] et le secteur ».

La déclaration a été signée par Plateia – Association des professionnels des arts du spectacle, REDE – Association des structures pour la danse contemporaine, riZoma – Plateforme d’intervention et de recherche pour la création musicale, l’Association des artistes visuels du Portugal, CENA – STE – Union du spectacle, de l’audiovisuel et Musicians Workers et Ação Cooperatividade – Groupe de soutien informel pour les professionnels de la culture et des arts, et ont rejoint les manifestations précédentes d’alerte pour l’inégalité des résultats entre les deux modalités de soutien.

Au vu des résultats connus des concours et de la disparité entre les aides accordées dans les deux modalités, les groupes parlementaires du PSD, du PCP et du BE ont demandé une audition urgente du ministre de la Culture, Pedro Adão e Silva.

Ces demandes seront votées mardi, en commission parlementaire de la culture.

MAG (JRS/SS) // TDI

Articles récents