Les Portugais font partie des Européens qui font le plus confiance à l’Union européenne (UE) à un moment où l’optimisme quant à l’avenir de l’UE est à son plus haut niveau depuis 2009.

Selon les résultats publiés lundi par l’Eurobaromètre, le rapport révèle que l’optimisme quant à l’avenir de l’UE a atteint son plus haut niveau depuis 2009, avec 6% des personnes interrogées se disant optimistes quant à l’avenir de l’Union. , ce qui représente un augmentation de 6% depuis l’été 2020. Les Portugais occupent la troisième place, avec 76% s’avouant optimistes parmi les sondés.

Mais le Portugal n’était pas le seul à voir un regain d’optimisme vis-à-vis de l’UE. Selon l’Eurobaromètre, ce sentiment a augmenté dans 22 pays depuis l’été 2020, avec des augmentations très importantes à Malte (75%, mais 25 points de pourcentage) et en Italie (67%, +18 pp), qui se classent premier et deuxième, respectivement. À la suite de ces changements, l’optimisme est devenu l’opinion majoritaire en Italie (67 %) et en France (53 %).

Quant à la confiance dans l’exécutif communautaire, elle est restée stable, continuant d’occuper son plus haut niveau depuis 2008, avec 45% des personnes interrogées déclarant avoir une image positive de l’UE, contre 38% avec une image neutre, et 16% avec une image négative. Dans le panorama national, 62 % partagent la même perception positive — une valeur élevée, mais qui a enregistré une baisse de 14 points de pourcentage depuis le dernier sondage — tandis que 29 % maintiennent une perception neutre et 8 % négative.

La santé n’est plus la principale préoccupation des Européens

Interrogés sur leurs principales préoccupations au niveau de l’UE, 27% des personnes interrogées ont mis l’économie en premier, suivie par l’environnement et le changement climatique, à égalité avec les migrations à 25%, et l’état des finances publiques et de la santé des États membres ( les deux avec 22 %).

Bien que nous soyons encore en période de pandémie, la santé est passée au second plan des principales préoccupations des citoyens européens. En effet, l’Eurobaromètre indique que ce facteur a diminué de 16 points de pourcentage depuis l’hiver 2020-2021, où il s’élevait à 38 %.

Cette diminution peut être corrélée au bilan positif de la gestion de la pandémie par les autorités sanitaires du bloc européen. La satisfaction à l’égard des mesures prises par l’UE pour lutter contre la pandémie a considérablement augmenté depuis l’hiver dernier. 51% des personnes interrogées sont satisfaites (soit une augmentation de 8 points de pourcentage) contre 41% qui sont insatisfaites.

Près des deux tiers font confiance à l’UE pour prendre les bonnes décisions concernant la pandémie à l’avenir. C’est l’opinion majoritaire dans tous les États membres de l’UE.