Le leader du SNTAP, Serafim Gomes, a déclaré à l'agence de presse Lusa qu'un avis de grève avait été émis après huit heures normales de travail, mais que les ports "pourront fonctionner, du lundi au vendredi, 16 heures par jour".

Le dirigeant syndical prédit que la grève se prolongera «jusqu'à la fin du mois», mais il espère que «les choses seront réglées» jusqu'à la grève avec la secrétaire régionale des transports et des travaux publics, Ana Cunha, qu'il prétend avoir une missive a été envoyée pour «tenter d'éviter le conflit», mais «aucune réponse n'a encore été obtenue».

Le 29 juillet, le SNTAP s'est plaint de «l'hostilité» de la société publique Portos dos Açores, l'entreprise se disant surprise par les plaintes et niant les accusations.

«Il y a une attitude de grande hostilité, notamment envers certains groupes de travailleurs maritimes», a déploré le président de la direction du SNTAP, dans des déclarations à l'agence Lusa, donnant comme exemple «l'incertitude» qui existe au quotidien sur qui va devoir faire travail extraordinaire.

Le dirigeant syndical a critiqué les chefs directs de ces travailleurs, au sein de l'entreprise Portos dos Açores, pour avoir fini par «manipuler arbitrairement la répartition du travail».

«Cela provoque naturellement des écarts, des injustices et, surtout, des incertitudes dans la vie des gens, car les travailleurs ont droit à leur vie familiale et sociale et finissent souvent par ne pas pouvoir le faire, car ils ne savent pas qui part ou ne fonctionne pas, ni quand », a déclaré Serafim Gomes.

Lusa a tenté d'obtenir une réaction du président du conseil d'administration de Portos dos Açores, Miguel Costa, à la grève partielle, mais cela n'a pas été possible jusqu'à présent.

Le 29 juillet également, Miguel Costa a été «surpris» par les plaintes du syndicat, niant l'existence de tout climat d'hostilité et soulignant que l'entreprise ne faisait que respecter l'accord d'entreprise.

«Toutes les barèmes sont communiquées dans leur intégralité, selon ce qui résulte de l'accord d'entreprise, c'est-à-dire jusqu'à 16h00 la veille, ou jusqu'au dernier jour ouvrable, si c'est le week-end», a expliqué l'administrateur du port , ajoutant que "si c'est hostile, il résulte de l'accord d'entreprise, signé par le SNTAP".

Portos dos Açores a déclaré à l'époque qu'il était disponible pour maintenir un dialogue avec le syndicat.

JME // MCL

Le contenu Les travailleurs du port des Açores feront une grève partielle à partir du 18 qui apparaît en premier à Visão.