«Nat Cool Drink Me» est la dernière marque lancée par le véritable viticulteur portugais Dirk Niepoort. Maintenant, avant d’expliquer pourquoi je fais référence aux nouveaux vêtements de l’empereur, je dois dire que je suis un grand fan des vins de Niepoort. Il a fait plus que quiconque pour promouvoir le vin portugais et est considéré par beaucoup comme son plus grand ambassadeur. De plus, il produit sans aucun doute certains des meilleurs vins de ce pays.

Mais Dirk Niepoort est connu pour ses projets parfois décalés et décalés autant qu'il est connu pour les vins stellaires produits sous ses principales étiquettes.

Tout récemment, j'ai fait l'éloge de cette chronique sur son nouveau Clarete, l'un des nouveaux vins les plus intéressants que j'ai essayés cette année, et quand j'ai vu ces nouvelles étiquettes funky nouvellement arrivées à Apolónia la semaine dernière, je n'ai pas hésité à prendre un bouteille rouge et blanche, toutes deux au prix de 12,95 € pour la bouteille d'un litre au format inhabituel.

Jusqu'à présent, tout va bien, mais l'étiquette ne contient pratiquement aucune information sur ce qu'il y a à l'intérieur de ces bouteilles, à l'exception d'un ensemble de règles amusantes expliquant pourquoi c'est un vin si cool. Et le concept derrière tout est cool.

Nat Cool signifie «naturellement frais» et ce à quoi il fait référence, c’est que ce sont des vins d’extraction et d’intervention minimes avec de faibles taux d’alcool, toujours bons. Et j'ai été convaincu par le concept, surtout une fois que j'ai creusé un peu et découvert que le rouge est fabriqué à Bairrada à partir de mon cépage préféré Baga et que le blanc est en fait un vinho verde fabriqué à partir de raisins mélangés de différents producteurs sélectionnés dans la région de Vinho Verde.

C'est un projet ludique qui a, en son cœur, une volonté de produire des vins légers et faciles à boire. Cela a été réalisé, mais mon problème avec ces vins est le prix. Même si l'on considère que nous obtenons une bouteille d'un litre, un prix de près de 13 € est bien trop élevé dans mon livre pour un vin amusant et facile à boire.

D'où ma référence aux nouveaux vêtements de l'empereur, car la popularité de Dirk Niepoort parmi ceux qui aiment le portugais est telle que la plupart en paieront volontiers le prix.

patrick.stuart@open-media.net