1-1-e1669908198824-png
6175790_wm-9247544-3428388-jpg

Les municipalités de l’Algarve garderont les piscines fermées en septembre

« Les piscines resteront fermées en septembre », a déclaré le président de l’AMAL, António Miguel Pina, expliquant à l’agence Lusa que, pour le moment, les 16 municipalités de la région ont décidé de prolonger les mesures de lutte contre la sécheresse en vigueur et qui avait été mis en œuvre, adopté le 15 juillet, jusqu’à ce que la situation puisse être réanalysée à partir de la troisième semaine de ce mois.

Parmi les mesures adoptées le 15 juillet par l’AMAL, figurent la fermeture des piscines municipales publiques en août et des fontaines ornementales, la réduction des jours d’arrosage, l’interruption de l’arrosage des espaces verts publics avec des pelouses ou leur conversion aux espèces indigènes et avec des besoins en eau moindres.

« Nous allons maintenir les mesures pour l’instant et essayer de programmer une nouvelle réunion avec l’Agence portugaise de l’environnement dans la troisième semaine de septembre pour évaluer et faire le point sur la situation des ressources en eau », a déclaré le maire d’Olhão.

Lorsqu’elle a annoncé les mesures à adopter pour favoriser les économies d’eau dans la région en raison de la raréfaction de cette ressource due aux effets de la sécheresse et du changement climatique, l’AMAL a rappelé que certaines étaient déjà mises en œuvre sur le terrain et que d’autres seraient renforcées ou réalisées. au cours des prochaines semaines.

Le président de l’AMAL, António Miguel Pina, avait déjà mis en garde contre les difficultés que le manque d’eau peut causer dans le district, rappelant que, « si la prochaine année hydrologique est la même, l’eau pourrait même devenir rare dans les robinets de l’Algarve , en octobre 2023 ».

En plus des mesures adoptées, les municipalités se sont également engagées à travailler pour sensibiliser la population à la gravité du problème et à l’urgence de réduire la consommation d’eau.

En mars, les municipalités de l’Algarve avaient déjà approuvé des mesures de lutte contre la sécheresse dans la région, telles que la limitation de l’irrigation dans les espaces verts ou leur conversion avec des espèces moins gourmandes en eau.

Parallèlement, les municipalités, les sociétés municipales et les sociétés concessionnaires exploitant et gérant les services publics de distribution d’eau ont investi dans la lutte active contre les pertes d’eau et dans la réhabilitation des infrastructures.

La Chambre de Loulé avait déjà annoncé, d’elle-même, le 19 août, la fermeture d’ici septembre des piscines intérieures du chef-lieu et de Quarteira, comme mesure de renfort pour économiser l’eau et faire face à la sécheresse qui touche l’Algarve.

La municipalité d’Algarve a justifié la prolongation de la fermeture des piscines par « l’aggravation de la sécheresse » au Portugal et par l’augmentation de la population de la commune, qui « est considérablement plus élevée » pendant l’été « en raison du nombre de touristes qui sont en vacances ». .

En plus de « prolonger la fermeture des piscines couvertes de Loulé et Quarteira jusqu’à fin septembre », la municipalité avait également décidé de « fermer les piscines extérieures de Loulé et Salir les lundis, mardis et mercredis, à partir de lundi prochain ». , 22 août.

CMH (FPB) // HB

Articles récents