« Le mois de mai introduit une inflexion dans la courbe du volume cumulé de marchandises manutentionnées dans l’écosystème portuaire continental, enregistrant un total de 7,6 millions de tonnes, ce qui correspond à une variation positive d’une année sur l’autre de 36,4 %, ce qui fixe un augmentation de 5,8% du mouvement total observé sur la période janvier-mai 2021, qui s’élève ainsi à 36,18 millions de tonnes, soit près de deux millions de plus qu’à la même période de 2020″, a conclu l’AMT.

Cependant, cette valeur est à relativiser, « car, d’une part, elle résulte de la comparaison avec des valeurs de mois homologues qui, sous l’effet négatif des mesures de lutte contre la pandémie de covid-19 dans sa première phase aiguë (1ère vacance), reflétant de faibles niveaux d’activité portuaire (seulement comparables à ceux de début 2013), et, d’autre part, devant être précédée de la succession de trois records négatifs consécutifs dans les périodes homologues précédentes », a souligné le entité.

Le port de Sines a surtout contribué à la hausse qui, en mai, après avoir enregistré une augmentation de 80 % en glissement annuel, a affiché une croissance cumulée de 17,9 %, correspondant à trois millions de tonnes supplémentaires.

En outre, le mouvement total dans les ports de Lisbonne, Aveiro et Setúbal a dépassé de 330,5 mille tonnes ™ (correspondant à +9,3%), 203,2 mt (+9,5%) et 110,5 mt (+4,1%), respectivement, les valeurs ​​enregistré dans la période de janvier à mai de l’année dernière.

En revanche, le port de Leixões a enregistré une baisse de 1,49 million de tonnes (-19%), accompagnée de celle de Figueira da Foz (-162,4 mt ou -19,4%), Viana do Castelo (-25,4 mt ou – 14,7%) et Faro (-23,9 tm ou -45,5%).

Par typologie, la cargaison la plus manutentionnée a été conteneurisée, à Sines, avec des augmentations de 1,4 million de tonnes (+17,9%), et, au contraire, celle qui a subi la plus forte baisse a été le pétrole brut, à Leixões, avec une baisse de 1,26 millions de tonnes (-83,8%).

« Comme causes les plus proches de cette performance, il convient de mentionner respectivement la forte augmentation des opérations de « transbordement » suite à l’extension de la concession du Terminal XXI à PSA Sines et l’investissement d’expansion sous-jacent, et l’arrêt d’activité de la raffinerie de Galp à Matosinhos , qui a déterminé la fin du déchargement de pétrole brut au terminal pétrolier respectif », a noté l’AMT.

Le mouvement du charbon a également enregistré une baisse de 184,5 tm (-78,6%) par rapport à la même période l’an dernier.

Le port d’Aveiro a maintenu sa croissance dynamique, continuant à enregistrer le volume de fret le plus élevé jamais enregistré, dépassant les 2,3 millions de tonnes au cours des cinq premiers mois de l’année, ce qui correspond à une augmentation de 203,2 mt (+ 9,5 %) en glissement annuel. termes annuels, étant, à l’heure actuelle, le seul dont l’évolution depuis 2017 a un taux de croissance annuel moyen sous-jacent de croissance positive, qui se traduit par environ 3,7%.

MPE // EA

Le contenu Le mouvement des cargaisons dans les ports continentaux augmente de 36,4 % en mai apparaît en premier dans Vision.