«Légère chaleur» dans tout son corps, c’est ce que Maria Helena Gonçalves, médecin généraliste de la Clinique Particulaire de Vilamoura, a décrit après avoir reçu la première dose du vaccin Covid-19 mardi 2 mars à l’hôpital de Faro.

Mais ce qu’elle ressentait encore plus fort que cela, c’était un sentiment de soulagement d’avoir finalement reçu le vaccin et de devenir l’un des premiers professionnels de la santé travaillant dans le secteur privé de la santé de l’Algarve à être vacciné.

«Je sais que l’Ordre des médecins (Ordem dos Médicos) se battait pour cela depuis un certain temps», a-t-elle déclaré, évoquant l’objectif de vaccination des professionnels de santé du secteur privé.

Comme le médecin l’a souligné, ces professionnels de la santé ont travaillé avec les directives du conseil national de la santé comme seule «protection».

«Il ne fait aucun doute que cela prenait beaucoup de temps. Ils ont commencé les vaccinations en décembre, et nous sommes déjà en mars. Nous avons dû attendre tout ce temps », a-t-elle déclaré aux journalistes, soulignant que beaucoup sont entrés en contact direct avec des personnes qui ont été testées positives pour Covid-19.

Pendant ce temps, Miguel Guimarães, le chef de l’Ordem dos Médicos, a insisté pour se rendre en Algarve pour assister à la vaccination des premiers professionnels de la santé privés.

Il a expliqué que le processus de vaccination de deux jours avait eu lieu simultanément à Faro et à Portimão mardi et mercredi, les médecins âgés de plus de 65 ans recevant le vaccin Pfizer et le reste recevant le vaccin AstraZeneca.

Au total, 200 professionnels de la santé ont reçu la première dose de vaccins.

«Les médecins (travaillant) au sein du service national de santé (SNS) sont vaccinés; Je ne sais pas si tous l’ont déjà fait, mais la vérité est que ceux qui traitent des patients avec ou sans Covid-19 en dehors du SNS n’étaient pas vaccinés. Ce défi a été lancé par le coordinateur du groupe de travail sur la vaccination, qui nous a demandé de le coordonner », a déclaré Guimarães.

Il a ajouté qu’environ 4 200 médecins travaillant dans le secteur privé devraient être vaccinés à travers le pays. Les médecins ayant déjà contracté le virus attendront jusqu’en avril, selon les recommandations de la DGS.

Il a également souligné que l ‘«Ordem» insiste pour présenter des solutions lorsqu’il lance des critiques.

«Nous savions que de nombreux médecins n’avaient pas été vaccinés. Nous avons fait cette proposition et ici nous collaborons et organisons des listes, vérifiant quels médecins y figurent et ce qu’ils font. Je dois remercier le Centre hospitalier universitaire de l’Algarve (CHUA) et le président de l’Administration de la santé de l’Algarve (ARS Algarve), qui ont également rendu cela possible », a déclaré Guimarães.

Comme il l’a souligné, «chaque fois que nous vaccinons un médecin, nous protégeons également de nombreux patients».

Miguel Guimarães, le chef de l’Ordem dos Médicos, s’adresse à des journalistes à l’extérieur de l’hôpital de Faro. Photo: BRUNO FILIPE PIRES / OPEN MEDIA GROUP
Mardi, 200 professionnels de la santé du secteur privé ont reçu la première dose de vaccins. Photo: BRUNO FILIPE PIRES / OPEN MEDIA GROUP