La décision fait partie d’une motion en six points qui a été approuvée à l’unanimité lors d’une réunion d’officiers des forces armées convoquée par l’AOFA pour analyser des questions telles que la rémunération, l’assistance maladie et les pensions de retraite.

« Promouvoir, en particulier, la présentation au Président de la République, à l’Assemblée de la République, au Premier ministre et au ministre de la Défense nationale d’une proposition législative au budget de l’État qui envisage, conformément au Statut des Forces armées des armées ( EMFAR), le paiement des rétroactifs des promotions à la date à laquelle ils se réfèrent », renvoie le texte approuvé.

La motion défend également que des actions doivent être promues, « le cas échéant dans une manifestation ou une concentration publique, en défense des principes et valeurs militaires qui ont guidé la liste d’objectifs prioritaires approuvée » par le Conseil national de l’AOFA le 13 octobre.

L’armée a également décidé de présenter à Marcelo Rebelo de Sousa, António Costa, João Gomes Cravinho et aux députés un tableau des salaires des officiers « avec compatibilité des retraites », ainsi qu’une proposition de modification du régime de remise obligatoire pour l’assistance en cas de maladie. qui réduit les mensualités de 14 à 12, avec une incidence uniquement sur la rémunération de base et avec la possibilité d’inclure cette remise comme dépense dans l’IRS.

La motion appelle également à la poursuite du « soutien aux anciens militaires dans la lutte pour la reconnaissance de leurs évaluations militaires dans leurs nouvelles carrières dans la fonction publique avec pour conséquence la modification du poste de rémunération auquel il y a une place et le paiement de la rétroactivité due. Paiement ».

Le 13 octobre, les officiers ont approuvé un ensemble de revendications pour les trois prochaines années, qui comprennent, entre autres, l’évaluation de sa rémunération et la révision du statut de l’ancien combattant.

La liste des objectifs prioritaires indique que la situation des forces armées « nécessite une intervention prudente et attentive qui puisse surmonter les décennies de politiques qui ont maintenu l’institution militaire sous un régime constant de sous-budget, avec une nette réduction de ses forces, avec une perversion de la pyramide hiérarchique et la menace persistante de la condition militaire telle que la loi la consacre encore ».

PC (AYRL) // ANP

Le contenu Les responsables défendent qu’OE envisage le paiement de promotions rétroactives apparaît en premier dans Vision.