«Contribuer à ce bon résultat pour le trimestre est l’augmentation des exportations de linge de lit, de vaisselle, de coiffeuse ou de cuisine, de pulls et pull-overs tricotés, de costumes, vestes, robes, jupes, pantalons tricotés, d’usage féminin, ‘t-shirts’ et des artefacts textiles confectionnés, où l’on trouve des masques textiles, entre autres », déclare l’Association portugaise du textile et de l’habillement (ATP) dans un communiqué.

Sur la base des données publiées aujourd’hui par l’Institut national de la statistique (INE), l’ATP rapporte cependant que jusqu’en mars, les exportations de vêtements en tissu ont continué de baisser de 21% et celles de matières textiles de 0,3%.%.

Le marché français s’est à nouveau distingué comme la destination avec la plus forte croissance en valeur absolue, avec une hausse de 33 millions d’euros, soit + 18,6%.

Les États-Unis, en revanche, ont consolidé la quatrième position dans le «  classement  » des principales destinations (ils ont échangé des places avec le Royaume-Uni), étant également l’une des destinations ayant enregistré la plus forte croissance absolue (plus huit millions d’euros, équivalent à + 9%).

L’Espagne reste la destination la plus touchée, avec une perte de 39 millions d’euros sur le trimestre (soit -11%).

Quant aux importations de textiles et d’habillement, elles se sont élevées à 806 millions d’euros au premier trimestre, soit une baisse de 21% qui a touché à la fois le textile et l’habillement.

Les exceptions étaient la catégorie de produits où se trouvent les faux tissus (qui ont augmenté la valeur importée de 14%, avec une augmentation de 2,5 millions d’euros) et la catégorie des produits manufacturés d’artefacts textiles, où se trouvent les masques sociaux, qui ont enregistré un augmentation de 110%, soit 21,5 millions d’euros supplémentaires.

L’ATP note que les données du mois de mars révèlent également une augmentation des importations de certaines matières premières textiles – telles que d’autres fibres textiles végétales (+ 52%) et des fibres discontinues synthétiques ou artificielles (+ 16%) – «révélant des signes d’un plus grand dynamisme dans l’activité de l’industrie ».

Au premier trimestre de cette année, la balance commerciale du textile et de l’habillement a enregistré un solde positif de 509 millions d’euros et un taux de couverture de 163%.

PD // EA

Le contenu des exportations portugaises de textile et habillement augmente de 3% au 1er trimestre apparaît en premier à Visão.