« Les demandes d’asile en 2021 ont augmenté de 53,4% par rapport à l’année précédente, totalisant 1 537 demandes, qui incluent celles faisant référence au mécanisme de relocalisation dans le cadre des engagements nationaux pris avec l’Union européenne », indique le rapport sur l’immigration. , Fronteiras e Asilo (RIFA), auquel l’agence de Lusa avait accès.

Sur les 1 537 demandes de protection internationale, 1 166 ont été faites sur le territoire national, dont les 45 migrants arrivés sur des bateaux humanitaires, 331 aux postes frontières, 36 à l’Unité de logement de Santo António (structure SEF qui accueille les immigrés à Porto) et quatre dans les prisons .

Le RIFA indique que 68,4% des demandes d’asile ont été faites par des hommes et environ 87,9% avaient moins de 40 ans.

Selon le rapport, 665 citoyens afghans ont demandé l’asile au Portugal en 2021, suivis de 118 du Maroc, 82 d’Inde, 68 de Gambie, 58 de Guinée-Conakry, 53 de Guinée-Bissau, 47 d’Angola, 44 du Sénégal. , 27 de Sierra Leon et 25 de Turquie

Le RIFA révèle également qu’en 2021, 127 cas de protection internationale de mineurs non accompagnés ont été enregistrés, soit une augmentation de 32,3% par rapport à 2020, la valeur la plus élevée depuis 2017.

La plupart des mineurs non accompagnés qui ont demandé l’asile au Portugal avaient la nationalité afghane, pakistanaise et bangladaise.

Le rapport mentionne également qu’en 2021, 228 statuts de réfugiés ont été accordés, contre 77 en 2020, et 78 titres de séjour ont été accordés au titre de la protection subsidiaire (17 en 2020), dans les deux cas les ressortissants de pays asiatiques prédominaient.

« En termes d’analyse des tendances, notamment en ce qui concerne l’octroi du statut de réfugié, nous avons observé une forte croissance, par rapport à l’année précédente (196,1%). Quant à l’octroi des titres de séjour pour la protection subsidiaire, il y a eu une croissance beaucoup plus forte de (358,8%) par rapport à l’année précédente », précise le RIFA, la plupart des demandes d’asile se font sur le territoire national, suivi par les postes frontières.

Le RIFA fait également état des engagements pris au Portugal dans le cadre de la relocalisation des demandeurs de protection internationale, avec 127 mineurs arrivés dans le pays en 2021, accompagnés des 500 attendus.

100 personnes ont également été transférées de Grèce et relocalisées au Portugal en vertu d’un accord signé entre les deux pays.

Le Portugal a également accueilli en 2021 des réfugiés dans le cadre d’un processus de réinstallation en provenance de pays tiers, à savoir 116 d’Égypte et 183 de Turquie.

CMP // HB