La Commission des travailleurs de l’arsenal national d’Alfeite ainsi que le Syndicat des travailleurs civils des forces armées voient rouge la décision de la marine d’envoyer son lancement «Hidra» pour réparation privée.

Le bateau à moteur de 27 mètres est utilisé pour «  une vigilance et une protection permanentes des ressources maritimes  » en Algarve – et en tant que tel, l’argument de la marine est qu’il a besoin d’un problème technique réglé le plus rapidement possible, afin de pouvoir retourner au travail.

Si le Hidra était envoyé pour réparation à l’Arsenal do Alfeite, il devrait attendre son tour dans une ligne déjà sous-traitée – le tout «avec des horaires qui ne peuvent pas être lésés», a expliqué une source.

Mais ce raisonnement n’a pas coupé la moutarde avec les entités de l’Arsenal qui suggèrent qu’il est «impensable» que la marine puisse proposer un tel plan, compte tenu des «difficultés auxquelles le chantier naval d’État est confronté».

Pour l’instant, le Hidra est en cours de réparation dans un chantier privé à Seixal, et les plaintes de l’Arsenal, bien que «  prises en compte  », n’ont rien changé.

natasha.donn@algarveresident.com