Le bulletin Covid d’aujourd’hui montre bien ce que les experts craignaient après les scènes extraordinaires qui se sont déroulées à Lisbonne le 11 mai lorsque le Sporting a affronté Boavista pour le titre de Premier League (cliquez ici).

Moins d’une semaine après cette soirée surréaliste où des milliers de personnes se sont mélangées, beaucoup sans masque ni aucune forme de distanciation physique, le nombre de cas à Lisbonne a commencé à augmenter.

Cependant, le nombre de cas dans le nord augmente tout aussi rapidement. Les totaux à trois chiffres d’aujourd’hui (159 pour Lisbonne, 178 pour le nord) sont bien en avance sur les deux chiffres du reste du territoire portugais. L’Alentejo, par exemple, n’a signalé que 10 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures; Algarve 18.

Étant donné que les «  cas  » en soi ne signifient pas grand-chose à moins qu’ils ne se traduisent par une maladie grave, il est important de noter que le nombre d’hôpitaux est toujours en baisse et que près de 200 personnes sont traitées à l’échelle nationale pour les pires symptômes de Covid- 19.

Les unités de soins intensifs ne traitent que 58 patients.

En d’autres termes, le nombre de cas actifs peut avoir augmenté, mais les lignes rouges fixées par les experts sont encore loin.

Le bulletin de jeudi a enregistré 451 nouveaux cas, un décès et 346 guérisons.

Depuis le début de la pandémie, le Portugal a enregistré un total de 843 729 cas de Covid-19, dont 17 014 ont été mortels. Cela se traduit par un taux global de mortalité de 2%, bien qu’environ 96,4% de tous les décès concernent les plus de 60 ans – des groupes d’âge désormais protégés par le déploiement de la vaccination dans le pays.

natasha.donn@algarveresident.com