Selon les données publiées aujourd’hui, les 276 665 allocations de chômage enregistrées en mai reflètent une augmentation de 2,7% par rapport à avril (269 212 bénéficiaires), il s’agit du septième mois consécutif d’augmentation.

La longue série mise à disposition par la Sécurité sociale montre qu’il faut remonter à mai 2015 pour retrouver un univers supérieur de bénéficiaires (on compte alors 286 503 personnes).

L’analyse de la typologie des allocations chômage révèle cependant des évolutions différentes, en termes homologues et mensuels, des allocations chômage et des allocations chômage sociales — dans les versions initiale et ultérieures.

En mai, le nombre de bénéficiaires d’allocations chômage était de 195 743 soit une augmentation de 463 de ces situations par rapport à mai 2020 et de 13 282 de moins par rapport au mois précédent.

La synthèse du Bureau de la stratégie et de la planification (GEP) du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale rappelle toutefois que « dans le prolongement de l’octroi des allocations de chômage, il y a eu une augmentation mensuelle de 6 265 bénéficiaires », pour un au total 35 743.

L’allocation sociale de chômage initiale (destinée aux chômeurs qui n’ont pas de revenus suffisants pour être couverts par l’allocation de chômage) a atteint 9 471 personnes, un chiffre qui représente une baisse de 10,1% par rapport à mai 2020 et de 11,2% par rapport au précédent mois.

L’allocation de chômage sociale qui a suivi (adressée à ceux qui mettent fin à l’allocation de chômage et remplissent la condition de ressources), à son tour, a couvert 16 591 personnes, enregistrant une baisse annuelle de 8,4% et 13,3% par rapport au mois précédent.

Le GEP indique que les femmes représentaient 58 % des bénéficiaires d’allocations de chômage en mai et que les tranches d’âge de 40 à 59 ans représentaient 46,9 % du total des bénéficiaires. Cependant, par rapport à mai 2020, les plus fortes augmentations des prestations transformées continuent d’être enregistrées dans les groupes les plus jeunes : le groupe des 29 ans ou moins (+21,3%) et entre 30 et 39 ans (+25,6%).

Le montant moyen de la subvention par bénéficiaire était de 523,03 € en mai.

Selon les données publiées aujourd’hui par l’Institut pour l’emploi et la formation professionnelle (IEFP) fin mai, les services de l’emploi de la métropole et des régions autonomes ont enregistré 402 183 chômeurs, un chiffre qui représente une baisse de 1,7% sur un an et de 5,1% par rapport à avril.

LT (ICO) // EA

Le contenu Les bénéficiaires des allocations de chômage augmentent de 19,8% en mai apparaît en premier à Visão.