COMMENTER:

Jeudi après-midi a vu le communiqué de presse de la nation en ligne avertissant que le ministère de l’Administration interne «admet qu’il va fermer les terrasses (de cafés et de restaurants) qui violent les règles de sécurité sanitaire».

Mais ce que chaque rapport a en commun est un manque total de clarté.

Qu’est-ce qui constituera une violation de la sécurité sanitaire?

S’agit-il de la suite des rapports relativement incroyables qui ont été publiés hier disant que les restaurants étaient «préoccupés» par le fait que les gens ne portaient pas de masques sur leurs terrasses?

Ce rapport – à nouveau répété sur les différents canaux en ligne – ne semblait pas avoir d’incidence sur la réalité du «deuxième jour de déconfinement» au cours duquel chaque entreprise capable de rouvrir ses portes ne semblait que trop heureuse de le faire.

En effet, les deux rapports évoquent une forme de «propagande gouvernementale», d’autant plus qu’une inspection minutieuse révèle zéro sous forme de substance.

Les textes courent tous avec des gros titres menaçant la fermeture des terrasses extérieures, mais les principaux articles font simplement référence à une réunion de la Structure de surveillance de l’état d’urgence au cours de laquelle «divers sujets ont été abordés» avec une «attention particulière portée au renforcement des contrôles sur terrasses par les forces de sécurité, admettant que le non-respect des mesures d’endiguement de la pandémie justifie la fermeture anticipée de ces espaces et les responsabilités correspondantes (à assumer sur) les contrevenants ».

Mais qu’est-ce que tout cela signifie au final? Cela signifie-t-il qu’entre les morsures de son tosta mista, le masque doit être replacé sur le nez et la bouche? Mastigation masquée au Portugal? Si tel est le cas, cela doit être clarifié. Le ministre de l’Administration interne doit passer à la télévision nationale et dire aux gens ce qui constitue exactement le respect de la sécurité sanitaire sur une terrasse de café ou de restaurant.

Un galão brûlant? Personne n’est censé renverser cela en un seul, alors quelle est l’orientation pour une sécurité sanitaire correcte ici? Doit-on souffler sur de la mousse avec un masque? Devons-nous remplacer nos masques entre les gorgées? Est-ce contraire aux règles de sécurité sanitaire de parler à d’autres buveurs, de partager une histoire ou même une blague? Ou doit-on s’attendre à ce que les gens mangent et boivent dans un silence total, puis partent rapidement, sont réhabilités et peut-être même désinfectés?

Rien n’est clair, et ces rapports à venir un jour où aucun pays ne semble en mesure de prendre une décision sur un vaccin qui a été lié à des caillots sanguins mortels ne sert qu’à exaspérer, saper et déstabiliser davantage les gens.

[email protected]

PREND FIN