Six représentants d’agences de voyages en Allemagne se sont rendus en Algarve pour un voyage d’une semaine entre le 18 et le 25 avril pour prouver que «voyager en toute sécurité est possible».

L’initiative a été organisée par le mouvement «Save the Travel Industry» (Rettet die Reisebranche) qui a été créé pour montrer que la pandémie de Covid-19 ne doit pas être un désastre pour l’industrie du voyage.

Dit le mouvement, il suffit de prendre des précautions et de «voyager en toute sécurité».

L’Algarve a été la destination choisie pour montrer sa conviction à la suite d’une invitation de l’office du tourisme de l’Algarve et du voyagiste Olimar, deux entités partageant la même conviction et les mêmes préoccupations.

Au cours de leur visite, les six représentants découvriront certaines des principales attractions de la région tout en observant les efforts déployés par les autorités locales et les entreprises pour que les vacanciers se sentent en sécurité dès leur arrivée à l’aéroport de Faro.

Visiter les plages immaculées de l’Algarve, monter sur un catamaran dans le parc naturel de Ria Formosa, explorer le sentier pédestre «  Sete Vales Suspensos  » à Lagoa, déguster des vins régionaux et se détendre dans plusieurs hôtels locaux sont quelques-unes des expériences que les visiteurs apprécieront pendant leur voyage, dit l’office du tourisme.

Ils seront accompagnés d’un caméraman et d’un photographe qui documenteront leur voyage. Des vidéos et des photos seront ensuite partagées sur le site Web du mouvement et sur les pages des réseaux sociaux.

Le mouvement «  Save the Travel Industry  » fait des vagues en Allemagne et sensibilise à l’impact de la pandémie sur le secteur.C’est pourquoi l’office du tourisme de l’Algarve estime que cette visite apportera également une exposition nécessaire à la région la plus méridionale du Portugal.

«Nous sommes très fiers d’avoir été la destination choisie pour montrer qu’il est possible de continuer à voyager en toute sécurité», a déclaré le directeur du tourisme de l’Algarve, João Fernandes.

«Cette visite est une reconnaissance du travail que nous accomplissons, avec l’aide des agents du secteur et des autorités de protection civile de la région. Nous voulons que ceux qui nous visitent se sentent en sécurité et confiants, et que cette initiative contribue à diffuser le message sur l’un de nos plus grands marchés. »