1-1-e1669908198824-png
les-agences-de-voyages-estiment-que-les-operations-de-fin

Les agences de voyages estiment que les opérations de fin d’année seront supérieures de 35 % à celles de 2021

L’Association portugaise des agences de voyages et de tourisme (APAVT) prévoit que l’opération de fin d’année sera supérieure de 35 % aux réservations du Nouvel An 2021, avec les prix les plus élevés entre 10 % et 15 %.

Interrogé par Lusa pour savoir si une meilleure fin d’année est anticipée qu’en 2021, en termes de réservations de voyages via les agences, le président de l’APAVT a répondu : « Clairement ».

« Quand on répond [a associação] au nom du marché, il faut toujours relativiser en expliquant que le marché intègre des réponses asymétriques, mais oui, je dirais qu’en moyenne, on aura un fonctionnement de fin d’année autour de 35% au-dessus de 2021 » , a déclaré Pedro Costa Ferreira dans des déclarations au portugais.

Au moment où tous les indicateurs qui mesurent l’activité touristique pointent vers une clôture de 2022 proche de l’année record de 2019, voire de pouvoir la dépasser – comme c’est le cas des recettes touristiques -, Pedro Costa Ferreira affirme que dans le le cas des agences de voyages se « rapprochent ».

« Peut-être qu’on clôturera avec une opération très similaire à 2019 », dit-il.

En novembre, la secrétaire d’État au Tourisme de l’époque, Rita Marques, a déclaré, à Fátima, qu’un nouveau record de recettes touristiques à la fin de cette année était « presque certain ».

En 2019, la meilleure année de tous les temps pour le tourisme national, le Portugal a réalisé des recettes touristiques de plus de 18 000 millions d’euros.

Quant aux régions/villes les plus recherchées par les Portugais, en termes de demande dans le pays, Pedro Costa Ferreira déclare que « s’il est vrai que, même par tradition, l’Algarve et Madère sont en tête, il faut souligner que l’Alentejo , Lisbonne, le Centre, le Nord et les Açores ont développé des offres alternatives de fin d’année, qui connaissent un succès grandissant ».

« Ainsi, je dirais que les voyages de fin d’année au Portugal s’étendent un peu partout, avec une pertinence naturelle à l’Algarve et à Madère », renforce le président de l’association.

Quant aux voyages des touristes nationaux à l’étranger, « la diversité sera la caractéristique la plus pertinente », souligne-t-il, citant en exemple la Turquie, l’Egypte, le Sénégal, les Caraïbes, le Brésil, Dubaï, l’Indonésie, le Vietnam.

« Il y aura un peu de tout, du plus abordable à l’extravagant », illustre-t-il.

Quant à l’augmentation moyenne du prix des forfaits touristiques/voyages par rapport à 2021, Pedro Costa Ferreira explique que « cela dépendra de la destination choisie, compte tenu des origines de l’inflation ».

« Je dirais que les destinations cotées en USD [dólares] et qui incluent des vols sont peut-être les destinations dont les prix ont le plus augmenté, en raison de l’augmentation du « carburant » [combustível] et variation du dollar par rapport à l’euro. En général, je pense que les prix auront augmenté entre 10% et 15% », dit-il.

Pour autant, lorsqu’on lui demande si les agences de voyages membres de l’APAVT connaissent des annulations dues à des réservations anticipées, le président de l’association répond que celles-ci « n’ont pas existé ».

Par contre, et compte tenu de la même situation, s’ils croient être surpris par des réservations de dernière minute, le responsable s’en défend également.

« Avec les opérations, en général, qui se passent bien, je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de réservations de dernière minute », conclut-il.

MSF // CSJ

Articles récents