« Début juillet, nous sommes entrés dans la deuxième période de programmation, où nous avons encore la différence à 118 millions d’euros (22 ME), soit le total de REACT-EU », a déclaré le secrétaire régional des Finances, de la Planification et de l’Administration publique. .

La Commission européenne a mis à disposition aujourd’hui 1,5 milliard d’euros au Portugal continental et aux Açores, pour aider le pays à « soutenir le système de santé, les petites et moyennes entreprises et les investissements dans les qualifications et l’emploi ».

Dans un communiqué, l’exécutif communautaire annonce que, sur les fonds annoncés aujourd’hui, les Açores recevront 96 millions d’euros et le Portugal continental les 1,43 milliard d’euros restants.

Dans le cadre de REACT-EU, acronyme de Recovery Assistance for Cohesion and the Territories of Europe (Recovery Assistance for Cohesion and the Territories of Europe), les Açores auront accès à 22 millions d’euros supplémentaires, dans la période de programmation qui débute en juillet. , selon Bastos e Silva.

Le paquet REACT-EU comprend 55 milliards d’euros qui seront mis à disposition via le Fonds européen de développement régional (FEDER) 2014-2020, le Fonds social européen (FSE) ainsi que le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).

Ces fonds supplémentaires seront mis à disposition en 2021-2022 dans le cadre de l’initiative Next Generation EU.

Bastos e Silva précise que, dans le cadre de REACT-EU, « une partie de ce montant (40 ME) a ​​été utilisée » dans le cadre de l’initiative régionale Apoiar.PT.Açores, et « après cette approbation, il sera reçu à la région de la partie déjà consommée ».

Le programme de soutien à la liquidité Apoiar.PT.Açores s’adresse aux micro, petites et moyennes entreprises (PME) basées aux Açores, qui présentent une baisse de chiffre d’affaires suite aux impacts de la pandémie de covid-19.

Par la même initiative, la CE avait déjà annoncé, le 4 juin, qu’elle avait mis 64 millions à la disposition de Madère, qui sont désormais « investis pour faciliter la relance de la région, notamment à travers un soutien au maintien et à la création d’emplois ». pour les chômeurs et les plus jeunes ».

Dans un communiqué, la commissaire à la cohésion et aux réformes, Elisa Ferreira, s’est déclarée «satisfaite» du fait que, «dans toute l’Europe et y compris les régions ultrapériphériques», les États membres de l’UE « profitent du soutien d’urgence de la Commission pour lutter la pandémie et initier rapidement une reprise à long terme ».

JME (TEYA) // MCL