Avant même que la proposition ne soit connue, le gouvernement a décidé d’anticiper ses propositions pour contenir « une certaine inquiétude de la part des citoyens ordinaires et aussi des hommes d’affaires », assurant qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix de l’électricité pour les consommateurs domestiques sur le marché réglementé. en 2022.

« Nous sommes en mesure de dire qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix de l’électricité pour les consommateurs domestiques sur le marché réglementé pour l’année 2022 et qu’il y aura une baisse d’au moins 30 % du tarif d’accès aux réseaux pour les clients industriels », a annoncé, le 21 septembre, le ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat, João Pedro Matos Fernandes, lors d’une conférence de presse, à son ministère, à Lisbonne.

Le responsable gouvernemental a énuméré un ensemble de « coussins » qui profitent à tous les consommateurs, comme la suppression du surcoût de production dans le cadre du régime spécial des énergies renouvelables (PRE), qui deviendra un excédent de 250 millions d’euros, et la suppression du surcoût du contrat d’achat d’électricité (CAE) de la centrale à charbon de Pego, générant une économie annuelle de 100 millions d’euros.

Par ailleurs, la révocation du mécanisme d’interruptibilité génère une économie annuelle de 100 millions d’euros et l’affectation des revenus de la vente de licences de dioxyde de carbone (CO2), d’une valeur estimée à 270 millions, se traduit par un revenu supplémentaire de 120 millions, par rapport à aux recettes initialement budgétisées dans le Fonds pour l’environnement, de 150 millions d’euros.

Enfin, il y a aussi le « coussin » de la consignation des revenus issus de la contribution extraordinaire sur le secteur de l’énergie, d’un montant estimé à 110 millions d’euros, portant le montant total à 680 millions, ce qui garantit une baisse des tarifs d’accès au réseau. 13%.

« Il est possible de dire, avec une certaine certitude, que l’effet combiné de toutes ces mesures assurera la stabilité tarifaire pour les familles portugaises sur le marché réglementé », qui couvre moins d’un million de clients domestiques, a déclaré le ministre.

Ce mois-ci, les prix de l’électricité sur le marché réglementé pour les clients domestiques (environ 5% de la consommation totale et 933 milliers de clients en juin 2021) ont augmenté en moyenne de 1,05 euro par mois.

L’augmentation est effective jusqu’à la fin de l’année.

MPE // EA

Le contenu ERSE publie aujourd’hui des tarifs légers pour les familles sur le marché réglementé en 2022 apparaît en premier dans Vision.