1-1-e1669908198824-png

Leader d'un groupe de trafiquants avec plus de 1000 victimes «vivait au Portugal»

La police espagnole a démantelé un gang international de trafiquants d'êtres humains qui aurait déplacé environ 1 000 victimes à travers l'Europe, en majorité des femmes et des enfants. Douze personnes ont été arrêtées, dont le leader du réseau – décrit comme un citoyen de l'Afrique centrale qui vivait «entre le Portugal et l'Allemagne».

Selon une déclaration publiée aujourd'hui par la Guardia Civil espagnole (équivalente au GNR portugais), la plupart des personnes arrêtées sont d'origine marocaine et subsaharienne.

Pendant l'opération, des recherches ont été effectuées dans toute l'Espagne, ainsi que trois au Portugal et deux en Allemagne. Une personne a également été arrêtée en Hollande.

L'enquête a commencé il y a plus de deux ans après que la police espagnole a «détecté» qu'un grand nombre d'immigrants étaient transférés en France sous la contrainte. Les victimes étaient, pour l'essentiel, des migrants africains «parmi lesquels il était courant de trouver des mineurs et des femmes enceintes recrutés dans leur pays d'origine pour travailler de manière irrégulière et précaire en Espagne».

Ces victimes ont ensuite été transportées en France, en Belgique et en Allemagne pour des paiements compris entre 500 et 750 euros, selon des informations.

La police a également appréhendé une réserve de marijuana de 500 kilos et 500 000 euros en espèces.

natasha.donn@algarveresident.com

Articles récents