Le nombre de passagers traités dans les aéroports nationaux a chuté de 44,6% au premier semestre, en glissement annuel, bien que juin ait maintenu la tendance à la croissance, avec deux millions de passagers traités, a rapporté aujourd’hui l’Institut national de la statistique (INE).

« Au premier semestre 2021, il y a eu une baisse de 44,6% du nombre de passagers traités dans les aéroports nationaux (-64,5% sur la même période de 2020 ; +7,1% sur la même période de 2019) », a révélé le quick air statistiques des transports pour juin de cette année, publiées aujourd’hui.

Par rapport au premier semestre 2019, la réduction a été de 80,4 %.

Au cours des six premiers mois de cette année, l’aéroport de Lisbonne a accueilli 46% du total des passagers (2,5 millions) et a enregistré une baisse de 55,4%, la plus forte des trois aéroports avec le trafic annuel de passagers le plus élevé, tandis que Faro est revenu en occupant la troisième position parmi les les aéroports avec le plus grand mouvement de passagers sur cette période (575 000; -28,1%).

Néanmoins, le mois de juin a maintenu la tendance à la croissance du transport aérien, les aéroports nationaux enregistrant un mouvement d’environ deux millions de passagers, tandis que le mouvement de fret et de courrier a totalisé 15 600 tonnes.

Cependant, l’INE a rappelé qu’au même mois de 2020, en raison de la pandémie de covid-19, il y avait très peu de trafic dans les aéroports.

Par rapport à juin 2019, le mouvement des passagers a diminué de 66% et le mouvement du fret et du courrier a diminué de 4,7%.

Entre le 17 mai et le 7 juin, lorsque le corridor aérien entre le Portugal et le Royaume-Uni était ouvert, 38,1% du total des passagers arrivés dans les aéroports nationaux au cours des deux mois (mai et juin) ont débarqué, dont 22,9% sur les vols en provenance du Royaume-Uni.

L’aéroport de Faro a concentré 57% des passagers des vols britanniques entre le 17 mai et le 7 juin.

Quant à l’origine des passagers débarquant dans les aéroports nationaux, en juin, 70,9% correspondaient au trafic international (80,6% à la même période de l’année précédente), majoritairement en provenance d’aéroports situés sur le continent européen (63,2%).

Concernant les passagers embarqués, 70,4% correspondaient au trafic international (75,1% à la même période de l’année précédente), la principale destination étant les aéroports situés sur le continent européen (64,5%).

Compte tenu du volume de passagers débarqués et embarqués sur des vols internationaux, au premier semestre 2021, la France était le principal pays d’origine et de destination des vols, suivie du Royaume-Uni, malgré l’enregistrement des plus fortes baisses d’une année sur l’autre des débarquements et des vols. passagers embarqués (- 62,4% et -65,6%, respectivement), et l’Allemagne occupait la troisième position.

MPE // JNM

Le contenu du transport aérien baisse de 44,6% au 1er semestre mais continue de croître en juin — INE apparaît en premier à Visão.