« Le secteur de l’hébergement touristique a enregistré 1,0 million de clients et 2,1 millions de nuitées en mai 2021, contre 126,6 mille clients et 261,6 mille nuitées en mai 2020, lorsque l’activité touristique était pratiquement à l’arrêt », selon les statistiques rapides de l’activité touristique en mai, publié aujourd’hui par l’Institut national de la statistique (INE).

L’autorité statistique nationale a également précisé que « les niveaux atteints en mai 2021 étaient toutefois inférieurs à ceux observés en mai 2019, avec une baisse du nombre de convives et de nuitées, respectivement de 62,3% et 68,6% ».

Toujours par rapport à mai 2019, on note des baisses de 22,3 % des nuitées des résidents et de 83,8 % des nuitées des non-résidents.

Sur les cinq premiers mois de l’année, on note une baisse de 48,8% des nuitées totales, résultant de variations de -3,6% pour les résidents et -72,7% pour les non-résidents.

« Il faut noter que ces variations sont influencées par le fait qu’au cours des deux premiers mois de 2020 l’impact de la pandémie ne s’est pas encore fait sentir », a souligné l’INE.

Par rapport à la même période de 2019, les nuitées ont diminué de 79,7% (-53,3% pour les résidents et -90,1% pour les non-résidents).

En mai, 35,7% des établissements d’hébergement touristique étaient fermés ou n’avaient aucun mouvement de clients, une baisse par rapport aux 50,4% enregistrés en avril.

En ce qui concerne les marchés récepteurs, tous les dix-sept principaux marchés ont enregistré des hausses en mai, représentant 86,5% des nuitées des non-résidents dans les établissements d’hébergement touristique ce mois-là.

Au cours de la période sous revue, le marché britannique a représenté 25 % du total des nuitées des non-résidents, suivi des marchés espagnol (14,3 %), allemand (10,8 %) et français (9,0 %).

Quant aux nuitées des résidents, l’Algarve concentrait 24,7% du total en mai, suivie de l’Aire Métropolitaine de Lisbonne (20,1%), du Nord (19,7%) et du Centre (15,0%).

Au cours des cinq premiers mois de l’année, les régions qui ont présenté les plus faibles baisses du nombre de nuitées étaient l’Alentejo (-0,4%), la Région autonome des Açores (-16,4%), le Centre (-26,8%) et le Nord ( -39,3%, tandis que les autres régions ont enregistré des baisses de plus de 50%.

Entre janvier et mai, les nuitées des résidents de la région autonome de Madère (23,6 %), de l’Alentejo (16,9 %), de la région autonome des Açores (13,9 %) et de l’Algarve (8,9 %) ont augmenté.

En mai, la durée moyenne de séjour dans les établissements d’hébergement touristique, qui s’élevait à 2,08 nuitées, a augmenté de 0,8 %, après avoir diminué de 27,2 % en avril.

MPE // EA

Le contenu touristique continue de croître en mai avec 1 million de visiteurs et 2,1 millions de nuitées – INE apparaît en premier à Visão.