1-1-e1669908198824-png
le-sef-a-ouvert-plus-de-60-000-offres-de

Le SEF a ouvert plus de 60 000 offres de services pour les immigrés

Dans une note envoyée à Lusa, le MAI a précisé que « l’ouverture de plus de 60 000 postes vacants pour l’assistance au Service des étrangers et des frontières, qui a déjà commencé, est l’une des mesures en cours pour réduire les délais existants en raison de la pandémie et de la augmentation exponentielle des Nouvelles demandes ».

Ces derniers jours, il a été signalé que des milliers d’immigrants, pour la plupart des Brésiliens, n’ont pas pu renouveler leur permis de séjour, qui a expiré depuis un certain temps maintenant, ne pouvant donc pas quitter le Portugal et, pour beaucoup, incapables de trouver du travail ou ouvrir un compte bancaire.

Les étrangers qui se trouvent dans cette situation, selon le SEF, « sont mis en garde » dans le décret-loi approuvé en mars 2020, en raison de la pandémie, qui « assure la validité des documents et visas liés au séjour sur le territoire national jusqu’au 31 décembre, 2022 ».

Il y a aussi des milliers d’autres immigrés qui ont déposé une manifestation d’intérêt auprès du SEF et attendent un contact de ce service de sécurité pour obtenir un permis de séjour.

Selon le MAI, le 14 octobre, le SEF a ouvert 13 624 postes vacants pour l’octroi d’une carte de séjour à un membre de la famille d’un citoyen de l’Union européenne et 15 184 postes vacants pour le regroupement familial, 13 624 postes ayant été rendus disponibles quatre jours plus tard pour l’octroi d’un titre de séjour.

Le ministère supervisé par José Luís Carneiro avance également que, le 26 octobre, la fonctionnalité de renouvellement automatique est devenue disponible pour les quelque 33 500 citoyens étrangers dont les permis de séjour expirent jusqu’au 31 décembre 2022.

Selon le MAI, le Centre de Contact SEF compte 50 employés qui répondent à plus de 3 000 appels quotidiennement, du lundi au vendredi et avec un temps d’attente moyen de 10 minutes, pendant des horaires étendus (8h00 à 20h00). et en 21 langues, à savoir portugais, allemand, amharique, arabe, kazakh, créole capverdien, créole de São Tomé Príncipe, espagnol, français, géorgien, hindi, hongrois, anglais, népalais, persan, roumain, russe, tigré, turc, ukrainien et ouzbek.

Le MAI souligne également que « la clôture récente du concours d’admission de 116 nouveaux assistants techniques, l’adoption d’une nouvelle procédure simplifiée d’instruction des demandes d’octroi de séjour, ainsi que la réactivation du ‘SEF va à l’école’ sont d’autres mesures qui contribueront à corriger cette situation ».

Le programme « SEF vai à Escola » a été lancé en 2009 dans le cadre d’un protocole entre le MAI (représenté par le SEF) et le ministère de l’Éducation pour la régularisation documentaire des mineurs étrangers en situation irrégulière scolarisés.

Les données publiées par le SEF montrent que le nombre de nouveaux immigrants au Portugal a dépassé, au premier semestre de l’année, le total de 2021, lorsqu’environ 133 000 nouveaux permis de séjour ont été accordés.

En 2020 et 2021, deux années considérées comme atypiques en raison de la pandémie de covid-19, les nouveaux titres de séjour délivrés par le SEF ont diminué, respectivement de 118 124 et 111 311, mais les nouveaux immigrés au premier semestre ont dépassé le total de 2019, qui a atteint le 129,155.

Sur les 133 000 nouveaux permis de séjour, 48 000 ont été accordés à des Brésiliens (plus d’un tiers), qui constituent la plus grande communauté résidente du pays.

La population étrangère résidant au Portugal dépasse les 800 000 personnes, la majorité brésilienne étant une communauté, avec plus de 250 000.

CMP // TDI

Articles récents