A l’issue de la première réunion du banc du PSD à laquelle il a participé en tant que président du parti, Luís Montenegro a déclaré qu’il ne connaissait toujours pas la proposition du PS, qui a été remise mercredi soir et prévoit des débats mensuels avec le Premier ministre et que le gouvernement être présent tous les quinze jours en séance plénière de l’Assemblée de la République.

« Notre proposition est très directe, nous voulons reprendre les débats bihebdomadaires dans la formulation précédente. Il y a peut-être un modèle amélioré, mais nous ne remettons pas en cause le caractère bihebdomadaire des débats », a rétorqué le Monténégro.

Le nouveau leader du PSD a défendu qu’« à l’heure où il y a un gouvernement à la majorité absolue, la capacité de contrôle parlementaire ne doit pas être diminuée ».

« Il y a déjà des exemples concrets d’usage et d’abus de la majorité absolue, un usage du rouleau compresseur de la majorité. Et l’un des moyens de remédier à ces abus, ce sont les débats bihebdomadaires », a-t-il accusé, citant en exemple le récent rejet de la demande d’audition du ministre des Infrastructures, Pedro Nuno Santos.

Le Monténégro a déclaré qu’il ne voulait pas « perturber le débat » sur la révision du règlement avant qu’il ne commence, mais a admis que le PS « n’aura pas beaucoup d’intérêt à reprendre les débats bihebdomadaires ».

« Nous tirerons des conclusions si le résultat final est celui-ci [debates mensais] », a dit.

« Nous sommes disponibles pour discuter de la meilleure façon possible : les débats ne sont pas du ‘show off’, ils ne sont pas du théâtre, ils doivent être vus comme une forme d’éclaircissement », a-t-il souligné, disant seulement qu’il n’a pas transigé sur le caractère bihebdomadaire des débats.

Le PSD a livré mercredi un projet de révision du règlement intérieur de l’Assemblée de la République qui, entre autres modifications, propose le retour des débats bimensuels avec le Premier ministre au parlement.

En juillet 2020, seuls le PS et le PSD ont approuvé le nouveau règlement intérieur de l’Assemblée de la République qui, parmi de nombreux changements, a mis fin au modèle de débats bihebdomadaires avec le Premier ministre en vigueur depuis 2008, le remplaçant par des débats mensuels avec le Gouvernement, le Premier ministre à n’apparaître obligatoirement dans ces discussions que tous les deux mois.

Le nouveau président du PSD, Luís Montenegro, avait déjà exprimé son intention de changer le modèle approuvé par le conseil précédent, dirigé par de Rui Rio.

Une nouvelle révision ponctuelle du règlement intérieur est en discussion dans un groupe de travail à l’Assemblée de la République avec pour objectif d’être finalisée avant les vacances.

La réunion du banc du PSD a duré environ deux heures et Luís Montenegro est arrivé accompagné du leader parlementaire, Paulo Mota Pinto, et du secrétaire général Hugo Soares.

De la direction actuelle du banc – il y aura des élections mercredi prochain et Joaquim Miranda Sarmento s’est présenté comme candidat à la direction du banc – seul le vice-président du groupe parlementaire André Coelho Lima n’était pas présent.

SMA (PMF/TA/AFE) // JPS