Dans une question adressée au ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat, le PSD a déclaré que la situation sur le terrain de la raffinerie de Matosinhos ainsi que sur le terrain de Lisbonne où se dérouleront les Journées mondiales de la jeunesse avait déjà motivé des demandes de clarification, mais aucune réponse.

« Depuis 2015, année où elle a été soumise à la consultation publique, la législation qui établit le régime juridique de prévention de la contamination des sols et de dépollution (ProSolos) se poursuit sans être approuvée et publiée par le gouvernement », précise le PSD.

Les critiques à l’encontre de la position de l’exécutif, que les sociaux-démocrates considèrent comme une « imprudence » de la part du gouvernement, se sont aujourd’hui aggravées suite aux récentes déclarations du premier ministre António Costa concernant la raffinerie de Matosinhos.

S’exprimant en tant que secrétaire général du PS dans une action de la campagne municipale, António Costa a déclaré, lundi, qu' »il était difficile d’imaginer tant de bêtises, tant de bêtises, tant d’insensibilité » comme l’a démontré Galp à la clôture des Matosinhos. raffinerie, promettant une « leçon exemplaire » à l’entreprise

« [A Galp] il n’a pas révélé la moindre prise de conscience de la responsabilité qu’a toute entreprise – et en particulier une entreprise de cette taille – envers le territoire où elle est implantée, où elle laisse un énorme passif environnemental de sols contaminés, sans dialoguer auparavant avec la Chambre ou avec l’État sur ce que vous comptez faire après la fermeture de cette raffinerie ici à Matosinhos », a-t-il déclaré.

Au vu de ces déclarations, le groupe parlementaire accuse le Premier ministre d’hypocrisie et précise que le chef du gouvernement « a ignoré les dénonciations concernant les sols contaminés et ce n’est qu’en période électorale qu’il exprime son inquiétude ».

Dans la même question adressée à João Pedro Matos Fernandes, les sociaux-démocrates ont demandé des éclaircissements sur le problème, notamment sur la publication du diplôme ProSolos, rappelant que le ministre, à différentes reprises depuis 2015, a présenté un délai pour la publication de la loi .

Ainsi, le PSD insiste sur une date de publication du diplôme dans Diário da República, et demande des éclaircissements sur les sols contaminés existant dans la raffinerie de Galp à Matosinhos et les plans de son élimination.

Concernant le terrain où se dérouleront les Journées Mondiales de la Jeunesse, le groupe parlementaire s’interroge également sur les risques existants pour les populations voisines de Loures et de Lisbonne et s’interroge sur leur décontamination.

MYCA (TA) // SF