Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a déploré aujourd'hui le décès de l'agent du commandement du district de la PSP d'Évora, victime d'un écrasement après une intervention de la police, ayant déjà exprimé ses condoléances à la veuve.

«C'est avec une profonde consternation que le président de la République a pris connaissance de la mort de l'agent principal António José Pinto Doce, victime d'un piétinement brutal dans l'accomplissement de sa mission à Rossio de São Brás, à Évora», dit une note de la présidence, publiée dans 'site'.

«Un autre exemple national de quelqu'un qui, même s'il n'est pas en service, a donné sa vie pour son voisin et à qui le Portugal doit hommage», dit Marcelo Rebelo de Sousa, qui «s'est déjà entretenu personnellement avec la veuve de l'agent, dirigeant les plus ressenties nos condoléances également à ses enfants, sa famille et ses amis, ainsi qu'à la police de sécurité publique, dont le directeur national reçoit cet après-midi à Belém et, en particulier, au commandement du district d'Évora, où António José a accompli sa mission au quotidien ».

Aujourd'hui également, le Ministre de l'administration interne, Eduardo Cabrita, a exprimé au nom du gouvernement son «profond regret» pour la mort de l'agent.

«Au nom du Gouvernement, un profond regret pour la mort» de l'agent de 45 ans, «victime d'un écrasement après une intervention policière», peut être lu dans la note envoyée aujourd'hui à l'agence Lusa par le cabinet du ministre de l'Administration interne (MAI) .

Qualifiant cela de "moment tragique", Eduardo Cabrita a adressé "les plus sincères condoléances aux membres de la famille, aux amis et à tous les policiers de la police de sécurité publique qui remplissent quotidiennement leur mission de manière désintéressée".

Un agent de la PSP à Évora est décédé ce matin à l'hôpital local après avoir été heurté par une voiture conduite par un suspect de violence domestique, qui s'est enfui et a depuis été détenu, a indiqué le commandement de la police nationale.

Le Syndicat national de la police (SINAPOL), dans une publication sur sa page Facebook, a également déploré la mort de l'agent aujourd'hui, estimant qu'il avait été «volontairement écrasé».

De même, l'Association des professionnels de la police (ASPP) a regretté cet «événement tragique».

L'agent du commandement de la police du district d'Évora n'était pas de service samedi soir, mais est intervenu dans une situation de violence domestique dont il a été témoin dans la rue, finalement écrasé par l'agresseur présumé, qui s'est enfui.

L'homme détenu par le GNR soupçonné du coup mortel de l'agent PSP à Évora est un gardien de prison de l'établissement pénitentiaire de Sintra (EP), âgé de 52 ans, a révélé la Guarda aujourd'hui à l'agence Lusa.

ALU (RRL) // PJA