« Cette année, sous la devise ‘Ensemble nous nous soucions, nous apprenons et nous gagnons’, la Journée mondiale des réfugiés – le jour que nous célébrons aujourd’hui – est avant tout un avertissement pour l’inclusion, contre l’indifférence. L’indifférence qui se traduit si souvent dans le langage facile des chiffres », affirme le chef de l’État, dans une note publiée sur le site officiel de la Présidence de la République sur Internet.

Pour le président de la République, « même si les chiffres sont impressionnants », puisque « toutes les deux secondes il y a une personne déplacée dans le monde », la réalité des réfugiés « n’est pas une question de statistiques ».

« Il s’agit de personnes, de personnes comme nous, à qui nous devons la solidarité comme valeur concrète et fondamentale », a-t-il défendu.

Marcelo Rebelo de Sousa a déclaré que l’initiative des Nations Unies d’instituer cette journée rappelle à tous l’importance et l’urgence d’un « devoir de diligence », qui « a été accentué par la pandémie, en raison des difficultés accrues d’accès à la santé et à l’éducation pour des millions de personnes. des personnes déplacées dans le monde ».

« Un devoir de diligence fondé sur les valeurs humanistes qui nous caractérisent. Des valeurs qui se recoupent avec des discours opportunistes ou des limitations imposées par le moment présent », a-t-il prévenu.

Marcelo Rebelo de Sousa dit que, comme cette date est universelle, elle a une signification particulière pour le Portugal cette année.

« Les Portugais marquent cette année avec une fierté redoublée le renouvellement du mandat du secrétaire général des Nations unies, António Guterres, ancien haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, réaffirmant la vocation d’ouverture et de tolérance que nous avons toujours défendue », souligne-t-il. .

António Guterres a pris ses fonctions vendredi pour un second mandat de secrétaire général des Nations unies, se déclarant « multilatéraliste dévoué » et « fier portugais », et a de nouveau appelé à la distribution de vaccins contre le covid-19 comme « priorité mondiale absolue ».

António Guterres a prêté serment pour la deuxième fois en cinq ans à la tête d’une organisation de 193 États membres à New York, après avoir reçu le 8 juin le soutien des pouvoirs du Conseil de sécurité.

La Journée mondiale des réfugiés, qui marque le 20 juin, a été instituée en décembre 2000 par l’Assemblée générale des Nations Unies.

SMA // MAG