Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a inauguré aujourd'hui cinq nouveaux secrétaires d'État des ministères de l'Education, de la Santé, des Infrastructures et de la Mer, lors d'une cérémonie restreinte au Palais de Belém, à Lisbonne.

Cette cérémonie dans la Salle des Ambassadeurs du Palais de Belém a commencé avec une dizaine de minutes de retard et a duré près de cinq minutes, en présence du Premier Ministre, António Costa, des Ministres de l'Education, Tiago Brandão Rodrigues, de la Santé, Marta Temido , Infrastructures et logement, Pedro Nuno Santos, et Mar, Ricardo Serrão Santos, et les cinq secrétaires d'État disculpés.

Une courte session de salutations a suivi, sans autres invités.

Au ministère de la Santé, Diogo Serras Lopes a pris ses fonctions de nouveau secrétaire d'État à la Santé, place jusqu'alors occupée par António Sales, qui s'est élevé dans la hiérarchie de l'équipe dirigée par la ministre Marta Temido, assumant les fonctions de secrétaire d'État adjointe à la Santé, qui ont été exercés par Jamila Madeira, maintenant disculpé.

Aujourd'hui, ont également rejoint le gouvernement Inês Ramires, en tant que secrétaire d'État à l'éducation, et Teresa Estêvão Pedro, nouvelle secrétaire d'État à la pêche, remplaçant respectivement Susana Amador et José Apolinário.

Au ministère de l'Infrastructure, Hugo Santos Mendes a pris ses fonctions de secrétaire d'État adjoint et de la communication, poste jusqu'ici occupé par Alberto Souto de Miranda, et Marina Gonçalves a repris le portefeuille du logement, en remplacement d'Ana Pinho.

Ces changements dans ces quatre ministères, qui constituent la deuxième recomposition du XXII gouvernement constitutionnel, ont été proposés par le Premier ministre, António Costa, et acceptés par le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, mercredi.

Cette deuxième recomposition du gouvernement ne change pas de dimension, tout comme la première, qui a eu lieu il y a trois mois, avec le remplacement de Mário Centeno par João Leão au poste de ministre d'État et des Finances et le changement consécutif de trois secrétaires d'État, qui ont pris la relève inauguration le 15 juin.

À l'époque, en raison de la pandémie de covid-19, le chef de l'État, Marcelo Rebelo de Sousa, a repris la nouvelle équipe des Finances lors d'une cérémonie restreinte au palais de Belém, sans autres invités.

Mário Centeno, qui a quitté le gouvernement à sa demande, a été nommé par l'exécutif du Banco de Portugal le mois suivant.

Le XXII gouvernement constitutionnel, deuxième exécutif minoritaire dirigé par António Costa, est entré en fonction le 26 octobre 2019 au Palácio da Ajuda, à Lisbonne, à la suite de la victoire du PS aux élections législatives du 6 octobre, sans majorité absolue, composé de 19 ministres et 50 secrétaires d'État.

IEL (PMF) // SF