Le Portugal a enregistré 21 décès et 3669 nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières 24 heures, selon les derniers chiffres de la Direction générale de la santé (DGS) du Portugal.

De nouveaux cas d'infections au COVID-19 ont été enregistrés principalement dans le nord du Portugal, avec 2212 nouveaux cas. Environ 67 842 personnes se sont rétablies de la maladie et 1962 se sont rétablies au cours des dernières 24 heures.

Sur 1455 personnes hospitalisées (37 personnes de plus au cours des dernières 24 heures), 221 sont en réanimation (23 de plus).

Le pays a vu un nombre total de 116109 cas confirmés et 2297 décès dus au coronavirus depuis le début de la pandémie.

Le gouvernement portugais a interdit aux gens de voyager entre le 31 octobre et le 2 novembre pour tenter d'arrêter la propagation, qui est imputée aux réunions de famille.

La ministre de la Santé, Marta Temido, a déclaré qu'il y aurait un hiver difficile à venir, avec des cas qui devraient continuer à grimper, à la suite d'un avertissement de l'Organisation mondiale de la santé.

Le verrouillage du Portugal a été progressivement levé à partir du 3 mai après que le pays a fermé la plupart des services non essentiels. Le pays a déclaré l'état d'urgence le 18 mars. Le pays n'avait alors qu'un bilan de 2 morts.

Le Portugal, qui a l'un des taux de tests les plus élevés au monde, a rendu les tests de coronavirus temporairement disponibles via la ligne SNS24 vendredi. Temido a déclaré que cela était dû au nombre élevé de personnes qui s'approchaient des centres de santé pour obtenir une ordonnance pour le test, ce qui, selon elle, exerçait une pression excessive sur le système de santé.

L'Europe fait face à des restrictions plus strictes alors que les cas de coronavirus augmentent. La France et les grandes villes italiennes sont confrontées à des couvre-feux.

Les citoyens grecs ont été invités à ne pas sortir de la rue entre 12h30 et 5h00. La République tchèque, la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse et la France sont actuellement les pays les plus touchés, selon des chiffres récents de l'Université Johns Hopkins.