Les dépenses de la cinquième phase du programme « Santé pour tous – Consolidation du système national de santé de São Tomé et Príncipe 2022-2025 » ont été approuvées la semaine dernière par le Conseil des ministres et seront effectuées par Camões – Institut de coopération et de Langue.

Dans une réponse écrite à Lusa, Camões explique que la phase précédente du programme, qui s’est déroulée entre 2017 et 2021, « visait à contribuer au renforcement et à l’amélioration de la capacité de réponse du Service national de santé (SNS) de São Tomé et Príncipe. , favorisant la disponibilité de soins de santé spécialisés et de télémédecine de qualité et durables ».

L’action s’appuyait, d’une part, sur l’entretien et la maintenance spécialisés du système de télémédecine de l’hôpital Ayres Menezes et sur la formation spécialisée, et, d’autre part, sur des programmes préventifs, de soins primaires et nationaux.

Ayant comme partenaires le Ministère de la Santé de São Tomé et Príncipe, en tant qu’entité bénéficiaire, et l’Association Marquês de Valle Flor, en tant qu’exécuteur, le projet disposait d’un financement global de 4,85 millions d’euros, financé par Camões et la Direction Générale de la Santé ( DGS).

Dans la nouvelle phase maintenant approuvée, Camões veut contribuer « à l’accès universel de la population de la République démocratique de São Tomé et Príncipe à des soins de santé de qualité ».

Promouvoir la « qualité et accroître l’autonomie dans la fourniture de soins de santé préventifs, primaires et spécialisés » et renforcer la capacité de réponse du SNS de Sao Tomé dans la lutte contre les nouveaux défis épidémiologiques, en mettant l’accent sur les maladies non transmissibles, sont des priorités.

Cette cinquième phase aura un renforcement du financement, qui sera de 5,08 millions d’euros, également financé par Camões et DGS, en gardant les mêmes partenaires.

Selon l’institut, le programme vise à promouvoir l’efficacité dans la gestion et la viabilité financière du secteur de la santé, à améliorer les conditions techniques et matérielles du réseau de soins préventifs et primaires et à accroître l’accès de la population de São Tomé à des soins de santé spécialisés de qualité. ‘in loco’ et à distance via la télémédecine.

Il vise également à former les professionnels de santé de São Tomé et Príncipe pour une plus grande autonomie du SNS en termes de prestation de soins spécialisés, ainsi qu’à renforcer leur capacité de réponse pour la prévention, le contrôle, le diagnostic et le traitement des maladies non transmissibles.

APF // LFS