1-1-e1669908198824-png
le-portugal-avec-lelectricite-la-13e-la-plus-chere-et

Le Portugal avec l’électricité la 13e la plus chère et le gaz naturel le 10e le moins cher de l’UE en juin

Le Portugal était le 13e des 27 pays de l’Union européenne (UE) avec le prix de l’électricité le plus élevé pour la consommation domestique et le 10e avec le gaz naturel le moins cher au premier semestre de l’année, a rapporté ERSE aujourd’hui.

Selon les bulletins de comparaison des prix de l’électricité et du gaz naturel publiés par l’Entidade Reguladora dos Serviços Energéticos (ERSE), sur la base des données de l’office statistique européen (Eurostat), « au premier semestre 2022, le Portugal a enregistré les prix des prix de l’électricité, tant pour le segment domestique que non domestique, par rapport à l’Espagne, à la moyenne de l’Union européenne et à la moyenne de la zone euro ».

Concernant le gaz naturel, « au premier semestre 2022, le Portugal a enregistré les prix moyens du gaz naturel les plus bas, pour le segment domestique, par rapport à l’Espagne, à la moyenne de l’Union européenne et à la moyenne de la zone euro », indique le régulateur, notant que « le les prix les plus bas se produisent généralement dans les pays d’Europe de l’Est, le Portugal occupant une position légèrement au-dessus de ceux-ci ».

Sur le segment non domestique, le Portugal avait des prix du gaz naturel inférieurs à ceux de l’Espagne et de la moyenne de l’Union européenne, mais supérieurs à la moyenne de la zone euro.

Au premier semestre de cette année, le prix moyen de l’électricité dans le secteur domestique dans les 27 pays de l’UE s’élevait à 0,2595 € par kilowattheure (€/kWh) et dans la zone euro à 0,2695 €/kWh, 12 % et 16 % plus cher, respectivement, que la valeur pratiquée au Portugal (0,2320 euros/kWh).

Sur le segment non domestique, le prix moyen dans les 27 pays de l’UE s’élevait à 0,1926 euros/kWh et dans la zone euro à 0,2004 euros/kWh, respectivement 35 % et 40 % plus cher que la valeur facturée au Portugal (0,1426 €/kWh).

« L’Espagne a présenté des prix de l’électricité 38% et 48% plus élevés qu’au Portugal, respectivement pour les segments domestique et non domestique », note l’ERSE.

Au cours des six premiers mois de l’année, le Portugal a enregistré une hausse de 5,5 % des prix de l’électricité sur le segment domestique par rapport à la même période de 2021.

Sur le segment non domestique, on note une « forte hausse » des prix de l’électricité, d’environ 18,2% par rapport au même semestre 2021, mais toujours « bien inférieure » à celle observée en Espagne, dans l’UE ou dans la zone euro (entre 39,7% et 74,2%), indique le régulateur.

Entre janvier et juin, le prix moyen de l’électricité (avec redevances et taxes) dans le secteur domestique au Portugal (0,2320 euros/kWh) était le 13e plus cher parmi les 27 pays de l’UE, le Danemark se classant au premier rang et le moins cher était dans le Pays-Bas.

« Au premier semestre 2022, les prix de l’électricité pour le segment domestique ont enregistré les valeurs les plus basses dans les pays d’Europe de l’Est et aux Pays-Bas. En revanche, les pays d’Europe centrale, parmi lesquels se distinguent l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Espagne et l’Italie, avaient les prix de l’électricité les plus élevés », indique l’ERSE.

En ce qui concerne le gaz naturel, le prix moyen du secteur domestique dans les 27 pays de l’UE s’élevait à 0,1080 euros/kWh), 13 % plus cher que la valeur pratiquée au Portugal (0,0958 euros/kWh), tandis que le prix moyen dans l’euro était supérieure de 20 % (0,1148 euros/kWh).

Dans le secteur non domestique, le prix moyen de 1,0687 euros/kWh du gaz naturel au Portugal comparé était de 1% supérieur aux 0,0679 euros/kWh de la zone euro, mais de 0,4% inférieur aux 0,0690 euros/kWh de l’UE27.

« L’Espagne a, au premier semestre, des prix du gaz naturel 17% et 11% supérieurs à ceux du Portugal, respectivement pour les segments domestique et non domestique », précise le régulateur.

Au cours du semestre analysé, le prix moyen (avec frais et taxes) du gaz naturel payé par les familles portugaises était le 10e plus bas parmi les 27 pays de l’UE, le plus cher étant en Suède et le moins cher en Hongrie.

L’ERSE conclut également qu’au premier semestre 2022, « des prix du gaz naturel plus bas ont été pratiqués en Europe de l’Est pour tous les consommateurs domestiques. En revanche, la Suède, le Danemark, la Tchéquie et les Pays-Bas ont enregistré les prix du gaz naturel les plus élevés de l’Union européenne ».

Selon le régulateur, dans le domaine de l’électricité, « le Portugal n’est plus parmi les pays ayant le poids le plus élevé de la composante redevances et taxes, qui comprend les CIEG (coûts généraux d’intérêt économique), dans le segment domestique, étant actuellement en ligne avec la moyenne des Union européenne. Pour les consommateurs non domestiques, le poids des redevances et taxes est négatif, du fait de la composante CIEG négative ».

Quant au gaz naturel, « en termes de taxes et de redevances, le Portugal est parmi les pays ayant le poids le plus élevé dans cette composante, dans le segment domestique, et le poids le plus faible dans le segment non domestique ».

DP // MSF

Articles récents