Le ministre de l’Économie et de la Transition numérique a annoncé aujourd’hui que le Portugal passera la semaine prochaine à recevoir des citoyens étrangers dans le pays qui présentent le certificat de vaccination approprié, comme recommandé par le Conseil de l’Europe.

La mesure a été annoncée cet après-midi à Arouca, dans le district d’Aveiro, lors de la présentation de la campagne de promotion nationale et internationale de la destination Portugal.

« Cette semaine, nous assurerons la réouverture des voyages non essentiels des États-Unis vers le Portugal, pour les personnes qui ont un certificat de vaccination, comme recommandé par le Conseil européen récemment approuvé », a déclaré Pedro Siza Vieira.

Cela signifie que les visiteurs venant des États-Unis « avec deux vaccinations complètes d’une marque reconnue par l’Autorité européenne des médicaments pourront effectuer des voyages non essentiels [para Portugal] à partir de la semaine prochaine ».

La mesure intervient après l’approbation par la présidence portugaise de l’Union européenne de la réglementation des attestations de déplacement relatives au covid-19, qui, selon le responsable, vise avant tout à « assurer qu’il existe des critères uniformes pour la circulation des personnes ». sur le territoire européen.

« Ce que nous voulions garantir, c’est que les citoyens qui remplissaient les mêmes exigences au sein de l’Union européenne puissent récupérer cette liberté de circulation », a déclaré Pedro Siza Vieira.

Le ministre estime que la mobilité aérienne va revenir à la normale « dans les semaines ou les mois à venir » car les plans de vaccination « se déroulent à grande vitesse dans toute l’Europe », mais il précise qu’en attendant, la focalisation des entités du secteur doit être une autre.

« Nous devons continuer à faire notre travail indépendamment des décisions des autres Etats », s’est défendu le responsable gouvernemental, évoquant la décision du Royaume-Uni de retirer le Portugal de sa liste verte.

« Nous continuerons à travailler pour créer les meilleures conditions afin que tous ceux qui souhaitent nous rendre visite puissent venir en toute sécurité. Il existe une demande de déplacements qui, pour le moment, est réprimée par des décisions administratives, sanitaires et autres. Lorsque nous normaliserons la situation sanitaire et que nous aurons la capacité de reprendre la mobilité aérienne, ce que tout le monde estime pouvoir se produire pendant l’été, nous reprendrons une certaine activité touristique cette année », a-t-il expliqué.

L’estimation du gouvernement est que, d’ici la fin de 2021, le Portugal pourrait avoir « un niveau de visiteurs étrangers et de revenus touristiques légèrement supérieur à celui de l’année dernière ».

« C’est difficile car nous sommes pratiquement depuis quatre mois avec toute l’activité touristique à des niveaux très bas et nous devrons faire un gros effort au second semestre, mais nous pensons que c’est possible », a conclu Pedro Siza Vieira.