Le PCP estime que l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN pourrait entraîner une aggravation des tensions en Europe, réagissant ce mardi à l’annonce des deux pays dans un communiqué où il condamne également l’escalade de la guerre et le militarisme en cours.

« L’élargissement annoncé de l’Otan à la Finlande et à la Suède non seulement n’apporte pas la sécurité, mais représente également une grave aggravation des tensions en Europe et au niveau international », estiment les communistes.

Pour le PCP, si la Finlande et la Suède rejoignent effectivement l’OTAN, cela « signifiera un saut qualitatif dans le processus d’élargissement de l’OTAN qui conduira à la présence de ce bloc politico-militaire le long des frontières de la Fédération de Russie, l’un des facteurs qui est à l’origine de l’aggravation de la situation en Europe et de la guerre actuelle en Ukraine ».

Le PCP estime que « l’élargissement de l’OTAN à la Finlande et à la Suède mettra en péril la neutralité traditionnelle de ces deux pays nordiques ».

« Souvenez-vous de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe, tenue à Helsinki, en Finlande, entre 1973 et 1975, et des principes de relations, de sécurité et de coopération inscrits dans son Acte final », soulignent-ils.

Le parti dirigé par Jerónimo de Sousa rappelle également « le premier élargissement de l’OTAN après l’éclatement de l’Union soviétique », en 1999, « accompagné des bombardements illégaux de l’OTAN contre la Yougoslavie, qui ont amené la guerre en Europe pour la première fois après la Seconde Guerre mondiale ». Monde ».

Les communistes soulignent également que « le nouvel élargissement annoncé de l’OTAN s’accompagne d’augmentations brutales des dépenses militaires de ses pays membres ».

« L’argent qui n’existerait jamais pour augmenter les salaires, renforcer les systèmes de santé publique, de sécurité sociale et d’éducation, ou d’autres investissements sociaux, se retrouve miraculeusement pour financer des dépenses belliqueuses », dénonce le PCP.

Hier, le gouvernement s’est félicité de l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Alliance atlantique. Dans un communiqué, l’exécutif d’António Costa a déclaré qu’il saluait « la décision des gouvernements finlandais et suédois, qui ont décidé de demander leur adhésion à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), une décision démocratique et souveraine des deux pays qui découle du nouveau contexte sécuritaire ».

Dimanche, la Suède a décidé d’aller de l’avant avec l’adhésion à l’OTAN parce que c’est « le mieux pour la sécurité de la Suède et du peuple suédois », comme l’a expliqué la Première ministre suédoise Magdalena Andersson lors d’une conférence de presse, citée par « Reuters ».

« Pour nous, sociaux-démocrates, il est clair que le non-alignement militaire a bien servi la Suède, mais notre conclusion est qu’il ne nous servira plus à l’avenir », a-t-il ajouté. À son tour, la Finlande a annoncé le 12 mai qu’elle rejoindrait l’OTAN « sans plus tarder ».