Bernardo Alabaça, qui a visité aujourd’hui le Musée monographique de Conímbriga (MMC), à Condeixa-a-Nova, a déclaré que l’UC, à travers les archéologues de la Faculté des lettres (FLUC), « est un partenaire véritablement établi » dans les enquêtes liées à l’ancienne cité romaine.

S’exprimant lors d’une session dans le cadre des voyages archéologiques européens, qui se déroule ce week-end, le responsable a souligné l’importance de « poursuivre les recherches » sur le site archéologique, à environ 12 kilomètres de Coimbra, « malgré toutes les adversités », à savoir celles qui ont été dicté par la pandémie de covid-19 depuis mars 2020.

« N’oublions pas que nous devons tous nous pousser les uns les autres », a-t-il dit, pour valoriser la participation de spécialistes de l’Université de Coimbra à un processus de recherche, commencé en 1899, qui s’avère être « toujours une rencontre de volontés » .

D’autre part, Bernardo Alabaça a déclaré que la Direction générale du patrimoine culturel a « un engagement total » pour que « le volet conservation et restauration soit également maintenu » comme l’une des missions du MMC.

Avec sa présence, le chef de la DGPC a marqué le début de nouveaux travaux archéologiques, parrainés par la municipalité de Condeixa-a-Nova, sur la façade nord de la Casa dos Repuxos, dans les Ruínas de Conímbriga, 82 ans après le premières interventions dans ce domaine.

La session comprenait une présentation photographique faisant allusion à 122 ans d’enquête sur le Musée national de Conímbriga, par son directeur, Vítor Dias, ainsi que des interventions du président de la Chambre locale, Nuno Moita da Costa, par le vice-recteur de l’UC Heritage, Alfredo Dias, et le directeur adjoint de la Faculté des Arts de Coimbra, Pedro Carvalho.

La présentation du Projet pluriannuel de recherche en archéologie (PIPA), intitulé « Conímbriga MMXX : évaluation du potentiel scientifique et patrimonial de la vallée du Norte de Conímbriga. Enquêtes archéologiques sur la façade nord de la Casa dos Repuxos », était la responsabilité de l’archéologue Ricardo Costeira da Silva, du FLUC.

Le programme comprenait également une visite de l’exposition MMC, guidée par l’archéologue Virgílio Hipólito Correia, ancien directeur du musée.

CSS // VAM

Le contenu du patrimoine culturel met en évidence le rôle de l’Université dans les fouilles de Conímbriga apparaît d’abord à Visão.