1-1-e1669908198824-png
Table des matières

Le Parlement approuve les travaux de RA jusqu'au 10 juillet avec des sessions plénières les 22 et 23

Le député non inscrit Joacine Katar Moreira s'est abstenu lors de ce vote, tous les sièges votant pour.

Selon la Constitution, la période normale de fonctionnement de l'Assemblée de la République s'étend du 15 septembre au 15 juin, et le Parlement peut fonctionner en dehors de cette période par délibération de la plénière ou à l'initiative de la Commission permanente, et il est habituel que les travaux parlementaires aient lieu. s'étendre jusqu'à la mi-juillet.

Le projet de résolution présenté par le Président de l'Assemblée de la République, Eduardo Ferro Rodrigues, approuvé aujourd'hui, propose cette prolongation jusqu'au 10 juillet, notamment «en tenant compte de la programmation des projets de loi et des projets de loi et autres initiatives pour examen et vote en plénière, ainsi que les travaux en cours dans les commissions parlementaires ».

La conférence des dirigeants avait déjà programmé pour le 22 juillet le débat sur l'état de la nation – la dernière grande discussion parlementaire de la session législative – et la dernière plénière pour les votes du lendemain, le 23 juillet.

Selon le projet de loi approuvé, les commissions parlementaires fonctionneront normalement jusqu'au 22 juillet et, entre le 23 juillet et le 31 juillet, «uniquement pour la conclusion du processus législatif (en particulier, pour l'établissement de la formulation finale), pour le contrôle des initiatives ou pour traiter des questions liées à l'application du statut des députés ».

"Sans préjudice du paragraphe précédent, les commissions parlementaires peuvent également se réunir pour examiner des questions liées à la dimension parlementaire de la présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne, ainsi que toutes autres qui méritent le consensus des groupes parlementaires qui y sont représentés", ajoute le texte.

Le projet autorise la reprise des travaux parlementaires à la Commission à compter du 2 septembre 2020 inclus, et détermine que la commission d'enquête parlementaire éventuelle sur le rôle de l'État dans l'octroi d'un soutien suite aux incendies de 2017 dans la région de Pinhal Interior » pourra poursuivre ses travaux afin de s’acquitter de son mandat ».

Cette commission d'enquête, formée à la demande du PSD, a pris ses fonctions le 24 mars, mais a été suspendue par décision de la plénière du 2 avril en raison des restrictions au travail parlementaire qui existaient dans le contexte de la pandémie de la covid-19.

La suspension des travaux a permis de suspendre pendant quelques semaines la période de fonctionnement de la commission d'enquête, qui, légalement, est de six mois, renouvelable pour trois autres.

SMA (NS) // JPS

Articles récents